Après l’Apple Park, voici le premier campus signé Google. Un QG 100% durable en « peau d’écailles de dragon »

Dix ans après l’annonce du projet, le premier campus de Google, baptisé Bay View, ouvre enfin ses portes, après 5 ans de travaux. Le nouveau QG de la firme américaine se veut durable.

Les Big Tech ont une approche différente du lieu de travail tel qu’on le conçoit depuis des années. C’est en tout cas ce qu’elles tentent de nous faire croire. Une stratégie qui passe par l’élaboration d’infrastructures innovantes, notamment des campus, et non plus des bureaux traditionnels. Ainsi, après Apple et son Apple Park, c’est au tour de Google de s’y mettre. La firme de Mountain View vient en effet d’ouvrir son premier campus entièrement imaginé par elle, à Charleston East, en Californie.

Un QG durable

Et le moins que l’on puisse dire est que la conception du Bay View sort de l’ordinaire. Le dôme du bâtiment est en effet constitué de panneaux qui ressemblent à s’y méprendre à des « écailles de dragon », selon Google. Cette « peau de reptile » est en réalité composée de 90.000 panneaux solaires, car le bâtiment se veut en effet 100% durable.

Le campus Bay View sera alimenté par des énergies sans carbone 90% du temps, grâce aux panneaux solaires, mais aussi aux parcs éoliens à proximité. De plus, le site vise à ce que sa consommation en eau soit positive, c’est-à-dire que toutes ses demandes en eau non potable soient satisfaites par de l’eau recyclée sur place grâce à des étangs hors sols qui recueilleront l’eau de pluie toute l’année et un système de traitement des eaux usées du bâtiment.

Un campus pensé pour les Googleurs

L’infrastructure a été imaginée pour répondre aux envies et besoins des employés, affirme Google dans son communiqué. C’est pourquoi Bay View propose à la fois des open spaces et des espaces fermés pour s’isoler du bruit et des mouvements. D’une capacité de 2.000 travailleurs, le campus intègre des éléments favorisant le bien-être des équipes.

Il a en effet été développé sur base de concepts biophiliques, à savoir la présence d’éléments naturels tels que de la verdure et de la lumière naturelle du jour. La plupart des bureaux profitent également d’une vue sur l’extérieur.

De plus, une attention particulière a été portée pour choisir des meubles et de fournitures de bureau sans toxines. Des œuvres d’art d’artistes locaux égayent également le campus.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20