Après des semaines d’accalmie progressive, le rouble rechute

Le rouble russe s’était progressivement remis de sa forte chute en valeur. Ce lundi, des relâchements de mesures de contrôles de capitaux sont entrés en vigueur, et le cours rouble a enregistré une chute.

Après le début de la guerre en Ukraine et l’émission de sanctions par l’Occident, le rouble russe était tombé à près de 140 roubles pour un dollar, contre environ 70 auparavant. Depuis, il s’est lentement stabilisé et a retrouvé son niveau d’avant-guerre, grâce notamment à la politique monétaire de la Banque centrale et de sa présidente, Elvira Niaboullina.

Mais ce lundi, le vent tourne, et la stabilisation apparente semble prendre fin. La Russie a annoncé le relâchement de certains contrôles de capitaux (instaurés dès les premières sanctions, pour éviter que des investisseurs étrangers se débarrassent de leurs réserves de roubles, ce qui aurait fait chuter les cours), rapporte Reuters. Le cours du rouble en a pris un coup ce lundi : à la clôture de la Bourse de Moscou, il avait perdu 4%, remontant à près de 80 roubles pour un dollar. Le cours était volatile sur la journée, et avait même dépassé les 82 roubles pour un dollar.

Le premier relâchement de la Banque centrale, annoncé vendredi, est entré en vigueur ce lundi et a provoqué cette perte en valeur : une commission de 12% sur l’achat de monnaies étrangères est supprimée. Dès le 18 avril, une interdiction de vente de liquidités étrangères à des particuliers tombe également. Ils auront alors de nouveau accès à des dollars ou à des euros en cash, ce qui peut avoir un impact sur le cours du rouble.

Eléments de soutien du rouble

Différentes mesures, qui continuent à donner de la force au rouble, restent tout de même en place. Les entreprises spécialisées dans l’export sont par exemple obligées de faire changer 80% de leurs revenus en monnaies étrangères en roubles. Le taux d’intérêt directeur élevé, à hauteur de 17% depuis la semaine dernière (contre 20% auparavant, depuis le début de la guerre), continue également à soutenir le cours du rouble.

Selon les experts d’ITI Capitals, cités par Reuters, la Russie gagne tous les jours l’équivalent d’1,4 milliard de dollars, pour ses exportations. Cela continuera à donner de la force au rouble, également car les importations sont en baisse. D’autres sanctions occidentales, qui viseraient les exportations russes (comme les produits énergétiques) affaibliraient le rouble à nouveau ; sa réelle stabilité semble en tout cas encore loin.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20