Apple accepte un règlement de 50 millions de dollars dans l’affaire des claviers « papillon »: jusqu’à 395 dollars pour les propriétaires de MacBook

Apple a accepté de verser 50 millions de dollars aux clients touchés par les problèmes liés au clavier papillon » controversé de plusieurs modèles de MacBook. Selon la plainte, la société était consciente des problèmes potentiels que présentaient ses claviers, mais a décidé de les vendre quand même.

Le règlement n’a pas encore été approuvé par le tribunal, mais s’il l’est, les clients qui ont acheté des MacBook avec des claviers « papillon » dans sept États américains entre 2015 et 2019 pourront bénéficier d’un versement pouvant atteindre 395 dollars.

Clavier « papillon »

Le clavier « papillon » d’Apple reposait sur un commutateur ultra-fin, le mécanisme qui enregistre une frappe sous chaque touche. Le format plat des touches a permis à l’entreprise de gagner quelques millimètres sur la profondeur de ses ordinateurs portables.

Malheureusement, la conception ultramince signifiait également que les touches se cassaient facilement ou ne fonctionnaient plus. Quelque chose de petit, comme un peu de poussière, pouvait facilement s’y glisser et les rendre inutilisables. Les touches se cassaient également en moyenne deux fois plus vite que sur les ordinateurs portables précédents et même une petite réparation nécessitait le remplacement du clavier entier, ce qui coûtait aux clients des centaines de dollars.

En 2018, Apple a ajouté une membrane au mécanisme, qui a été présentée comme un moyen de rendre le clavier plus silencieux. Or, cela s’est avéré être également une tentative pour empêcher la saleté d’entrer dans le mécanisme, ce qui ne s’est pas avéré particulièrement efficace.

Enfin, en 2020, Apple a décidé d’abandonner le clavier ultra fin avec l’introduction du Magic Keyboard, plus fiable.

 Le clavier « papillon » d’Apple utilisait un commutateur ultra-fin, le mécanisme qui enregistre une frappe sous chaque touche. (Joby Sessions/MacLife Magazine/Future via Getty Images)

Mince et élégant

Le passage au nouveau clavier « papillon » est une décision de conception prise sous la direction de l’ancien designer en chef d’Apple, Jony Ive. À cette époque, la philosophie du design prévalait : les produits élégants et épurés primaient sur la fonctionnalité. C’était une période controversée pour la société, car de nombreux ports ont également été retirés des MacBooks, obligeant les utilisateurs à acheter et à transporter constamment différents dongles.

Ive et Apple ont annoncé la semaine dernière qu’ils ne travailleraient plus ensemble, mettant ainsi un terme à une collaboration de près de trois décennies.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20