Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Amazon va offrir une ‘prime COVID-19’ de 500 millions de dollars à son personnel

Logo Business AM
Crise du coronavirus

30/06/2020 | Marc Horckmans | 4 min de lecture

Façade d'un entrepôt Amazon/ EPA

Les employés d’Amazon réclament depuis longtemps de meilleures conditions de travail à l’entreprise, fort critiquée pour sa gestion de la crise sanitaire au sein des entrepôts. Le géant du web a donc annoncé, par la voix de Dave Clark, le vice-président responsable des opérations internationales, qu’une somme de 500 dollars serait allouée à chaque membre du personnel employé à temps plein. Une prime qui représente un budget supplémentaire de 500 millions de dollars. 

‘Par cette prime, Amazon souhaite témoigner sa reconnaissance envers ses employés, qui ont continué à travailler sans relâche durant la crise. Ils ont démontré leur engagement, tant envers l’entreprise qu’envers ses clients’, a déclaré Dave Clark dans une note adressée aux employés.

Heures supplémentaires

Chaque membre du personnel employé à temps plein chez Amazon, en Amérique du Nord, percevra donc une prime de 500 dollars. Les employés à temps partiel, quant à eux, se verront octroyer la somme de 250 dollars. Les chauffeurs indépendants, responsables des livraisons pour l’entreprise, toucheront 150 dollars s’ils ont travaillé plus de dix heures pour l’entreprise en juin.

Les responsables des magasins alimentaires Whole Foods, une filiale d’Amazon, se verront attribuer une récompense de 1.000 dollars. Les  gestionnaires de services de livraison indépendants, qui travaillent eux aussi pour Amazon, recevront chacun 3.000 dollars.

En mars dernier, Amazon avait déjà annoncé vouloir accorder à ses employés une augmentation à hauteur de 2 dollars de l’heure. Les travailleurs des centres de distribution devaient également recevoir une double compensation pour les heures supplémentaires prestées. Il était également prévu initialement qu’Amazon rémunère les congés maladie et qu’elle paie des gardes d’enfants au personnel dans l’incapacité de s’en occuper durant les heures de travail, mais l’entreprise avait fait marche arrière. 

Réclamations

De nombreux employés d’Amazon se sont plaints, arguant qu’il n’était pas exclu qu’ils soient contaminés par le virus pendant leurs heures de travail, et qu’ils devaient être récompensés. En Californie, un groupe d’employés avait d’ailleurs lancé une pétition pour que l’entreprise honore ses promesses. 

Amazon avait alors tenu à se justifier : ‘les augmentations de salaire étaient liées à l’intensification de la charge de travail engendrée par des volumes de commandes en ligne plus importants qu’en temps normal, mais depuis notre annonce les achats en ligne sont allés en décroissance’, avait déclaré l’entreprise. 

Les discussions entre les employés et l’entreprise ont généré  des tensions fortes. Les employés ont notamment affirmé qu’Amazon n’avait pas  déployé suffisamment d’efforts pour protéger son personnel de l’épidémie. 

De son côté, Amazon, a souligné qu’elle avait fait de gros efforts pour garder ses sites propres et pour s’assurer que les employés prenaient toutes les mesures de sécurité nécessaires, à savoir : le port du masque, l’utilisation de désinfectant pour les mains et le respect des distances sociales.

Source: CNBC


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !