Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 25 MAI

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Amazon met un terme à ses avantages spéciaux Covid-19 dès juin

Logo Business AM
Business

13/05/2020 | Sonia Romero | 5 min de lecture

Amazon souligne que 95.000 emplois ont été créés en Europe. - Raphael Lafargue/Abacapress

L’entreprise américaine a confirmé à CNBC qu’elle prolongerait les augmentations de salaire horaire et continuerait à doubler la rémunération des heures supplémentaires de ses employés jusque fin mai. En d’autres termes, ces avantages prennent fin dès le mois de juin.

Ces politiques spéciales sont en vigueur dans les entrepôts d’Amazon depuis le mois de mars. L’entreprise a ensuite prolongé ces avantages jusqu’au 16 mai, mais ne le fera pas au-delà du 30 mai.

‘Nous sommes reconnaissants aux associés de soutenir les clients en cette période de demande accrue, et nous retrouvons le salaire normal et le paiement des heures supplémentaires normaux à la fin du mois’, a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Dans de nombreux pays d’Europe, les travailleurs d’Amazon peuvent actuellement gagner 2 euros de plus par heure. Une augmentation bienvenue, quand on sait que les employés des entrepôts en France sont payés un peu plus de 10 euros par heure.

Critiques

Alors qu’Amazon a étendu la prime de risque pour les travailleurs en cette période de Covid-19, elle est toujours vivement critiquée pour avoir mis un terme à sa politique de congés illimités non payés le 1er mai. Cette mesure avait été adoptée au début de la crise sanitaire pour permettre aux travailleurs de prendre des congés pour n’importe quelle raison. Ils renonçaient à leur salaire, mais pouvaient rester chez eux s’ils craignaient d’être infectés par le coronavirus ou s’ils devaient par exemple garder leurs enfants.

Selon des travailleurs de la firme en Californie, les politiques d’Amazon obligeraient désormais les employés malades à aller travailler. Ceux-ci s’inquiètent même que ce changement de politique n’entraîne la présence de personnes malades et vulnérables dans les équipes. Du côté de la firme, on fait l’autruche et on assure se plier aux règles des autorités.

Aujourd’hui encore, le porte-parole d’Amazon a déclaré que l’entreprise offre toujours une certaine flexibilité à ses employés grâce à ses options de congé, récemment élargies pour accepter les demandes des ‘personnes à haut risque’ ou des travailleurs touchés par les fermetures d’écoles.

Mais selon les employés, la société mettrait plusieurs jours voire semaines avant de donner suite à de telles demandes. Les tensions s’accroissent encore entre Amazon et ses employés, surtout aux Etats-Unis où le nombre de cas confirmés et de décès dans ses entrepôts a augmenté. Les travailleurs demandent à l’entreprise d’en faire davantage pour protéger son personnel.

4 milliards d’investissement

Réponse d’Amazon: elle investira les 4 milliards de dollars de bénéfices attendus au deuxième trimestre dans des actions liées aux coronavirus, telles que des augmentations de salaire, l’achat d’équipements de sécurité supplémentaires pour les travailleurs et le renforcement de ses capacités de dépistage des coronavirus. Selon un porte-parole, l’entreprise a déjà dépensé près de 800 millions de dollars pour les augmentations de salaire pendant la crise.

Pas sûr toutefois que cela suffise à calmer les protestations des employés dans le monde. 4 milliards, ça reste assez peu face à ce qu’a emmagasiné l’entreprise en pleine pandémie. Amazon connu une explosion des ventes lors du confinement, avec des revenus de 75,4 milliards de dollars au cours du premier trimestre, soit plus de 33 millions de dollars par heure. Le patron Jeff Bezos a lui ajouté quelque 24 milliards de dollars à sa fortune personnelle depuis le début de la crise…

Lire aussi:

Source: CNBC


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks