Amazon « innove » à nouveau et s’empare du Click and Collect, ou comment asphyxier encore un peu plus la concurrence

Si Amazon est devenu le mastodonte qu’il est aujourd’hui, c’est bien sûr grâce au commerce en ligne, et à son système de livraison ultra-rapide. Mais ça ne l’empêche pas de s’étendre sur d’autres secteurs de la vente.

Depuis quelques mois, de (très sérieuses) rumeurs annoncent qu’Amazon a l’intention d’ouvrir ses propres grands magasins:  de vastes espaces dédiés au commerce de détail – comme Inno en Belgique – exploités totalement par l’entreprise. Elle compte notamment y vendre des vêtements, en bonne partie de ses marques, en proposant à ses clients une expérience d’un genre nouveau.

Rayon magasins physiques, Amazon est déjà actif depuis plusieurs années, quasi exclusivement outre-Atlantique. Amazon Books, Amazon Fresh, Amazon Go, Amazon 4-Star: le groupe possède pas mal de petits magasins, où l’on peut trouver tant des produits de première nécessité, que de la nourriture ou des livres.

Mais visiblement, ce n’est pas encore assez. Ce jeudi, Amazon a commencé à proposer sur sa plateforme de nouvelles options de vente:

  • D’une part, il est désormais possible de passer par le Click and Collect. Devenu très populaire, notamment en Belgique, avec les confinements successifs, ce système permet aux clients de commander en ligne et de venir récupérer leur(s) produit(s) directement en magasin dès le jour-même. Amazon précise que cette option n’entraîne aucun frais supplémentaire.
  • D’autre part, avec l’option « livraison locale« , les vendeurs peuvent eux-mêmes effectuer la livraison des commandes auprès des clients habitant aux alentours de leur boutique. Ils peuvent également choisir de regrouper d’autres services en plus de la livraison, comme l’assemblage ou l’installation du produit.

Livraison le jour-même

Comme le précise la chaîne américaine CNBC, ces nouvelles possibilités convergent vers un même but: garder les clients sur le site d’Amazon et éviter qu’ils aillent sur les boutiques en ligne des détaillants ou sur les plateformes concurrentes.

De plus, avec la « livraison locale », Amazon estime que les vendeurs seront en mesure de boucler la livraison le jour de la commande, voire maximum le lendemain.

« Les vendeurs utilisent en fait leur propre infrastructure pour la livraison, qu’il s’agisse d’équipements spécialisés ou simplement de l’infrastructure de livraison locale qu’ils ont en place aujourd’hui », a expliqué Pat Bigatel, directeur de ce nouveau service. « La promesse de livraison, parce qu’elle est locale, est plus rapide que quelque chose qui est normalement expédié par un vendeur à l’échelle nationale. »

En effet, Amazon va là pouvoir s’appuyer sur son très vaste réseau de vendeurs tiers pour accélérer encore un peu plus les livraisons.

Plus
My following

Mise à jour boursière: Bruxelles à nouveau dans le rouge

30/11/2021 08:14

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a commencé en baisse mardi matin, alors que les craintes du nouveau variant Omicron du coronavirus ont refait surface. 

Peu après le gong d'ouverture, le Bel20 a chuté de 1,0 pour cent pour atteindre 4.100,80 points. 

Dans l'indice principal, Elia a pris la tête avec une hausse de 1,8 pour cent, tandis que le brasseur AB InBev a perdu 2,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20