« Achetez un iPhone à votre mère »: le PDG d’Apple répond aux critiques d’Android

La prise en charge du RCS – le nouveau standard pour les messages – par l’iPhone n’est toujours pas à l’ordre du jour, a admis le PDG d’Apple, Tim Cook. Au grand dam d’Android, qui tente de pousser la firme de Cupertino à l’adopter. Et la raison à cela est simple : les utilisateurs d’iPhone n’en veulent pas, selon Apple.

Interrogé sur l’adoption de la norme RCS – pour Rich Communication Services – lors de la Code Conference qui a suivi la présentation de l’iPhone 14, le patron d’Apple s’est montré très explicite : ce n’est pas au programme. L’homme a en effet assuré que les utilisateurs d’iPhone ne pressaient pas la firme pour qu’elle prenne en charge cette norme de communication, alors pourquoi y mettrait-elle de l’énergie ? Apple préfère convertir les consommateurs à l’iPhone.

La campagne publicitaire qu’a lancée Google le mois dernier pour faire pression sur Apple n’a donc pas eu l’effet escompté. La firme de Mountain View avait en effet largement communiqué sur les inconvénients de l’incompatibilité de l’iPhone avec la norme RCS.

Un point que la journaliste qui interrogeait Tim Cook, Kara Swisher, a d’ailleurs soulevé en indiquant qu’elle ne pouvait pas envoyer certaines vidéos à sa mère en raison du fait qu’elle utilise un appareil Android.  

La réponse du PDG d’Apple ne s’est pas fait attendre, ce dernier lui a tout simplement conseillé d’acheter un iPhone à sa mère.

RCS, qu’est-ce que c’est exactement ?

Rich Communication Services est un protocole de messagerie enrichie qui permet de communiquer par SMS via une connexion de données mobiles, wifi ou Ethernet. Il vise à remplacer les SMS traditionnels, de même que les MMS, grâce à ses fonctionnalités enrichies. Avec le RCS, il est possible de dialoguer en temps réels, d’envoyer des photos et vidéos et de transférer des fichiers de toutes natures, comme sur les applications de messagerie telles que WhatsApp.

Et l’iPhone dans tout ça ?

Les smartphones d’Apple sont évidemment en mesure d’envoyer des SMS traditionnels, mais il y a une grande différence entre ceux envoyés à un téléphone Android ou à un iPhone. En effet, Messages, l’application de messagerie d’Apple, permet aux détenteurs d’iPhone d’envoyer des SMS via les serveurs de la firme américaine – ce qui rappelle en réalité le fonctionnement du RCS. Ils sont alors appelés des iMessage et apparaissent en bleu dans les conversations.

Elle permet également d’envoyer des messages vers des terminaux Android. Les SMS apparaissent alors dans une autre couleur, en vert, pour marquer la distinction, ce qui avait d’ailleurs été pointé du doigt. Cette distinction favoriserait le harcèlement.

Mais le fait est que Messages offre en réalité un certain nombre de fonctionnalités que les SMS n’ont pas, notamment la confirmation de lecture, un indicateur de saisie, une meilleure qualité d’image pour les photos et les vidéos, un chiffrement de bout en bout, ainsi que certaines spécificités pour les discussions de groupe. Des fonctionnalités que l’on retrouve plus ou moins dans le RCS. Quel est l’intérêt pour Apple de prendre en charge une norme qui fait la même que lui, mais en « moins bien » ?

Aucun, c’est exact. D’autant plus que la firme de Cupertino risquerait de voir son nombre d’utilisateurs chuter. Le RCS est en effet un concurrent des iMessage, l’adopter rendrait le système de messagerie de l’iPhone moins exclusif, ce qui pourrait pousser davantage d’utilisateurs à s’orienter vers des smartphones Android plus abordables.

Mais Apple pourrait tout de même être contrainte à adopter la norme RCS. L’UE souhaite en effet forcer les éditeurs à s’entendre sur un socle commun de fonctionnalités interopérables à travers le Digital Market Act.  

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20