75 ou 150 dollars le baril : les deux scénarios sur la route du pétrole

Si la récession devait toucher l'économie mondiale, il n'y aurait sans doute qu'une bonne nouvelle: la chute des prix du pétrole. Par contre, si l'Occident parvient à court-circuiter l'offre russe, il faudra s'attendre au scénario inverse. De 75 à 150 dollars le baril, telles sont les prévisions de la Bank of America (BofA).

La semaine dernière, les prix du pétrole ont entamé une surprenante chute. La raison principale est la peur du risque de récession qui s'est emparée des marc

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20