70% des Belges vaccinés d’ici la fin de l’été: ‘Tout est sur la bonne voie’, affirme Franck Vandenbroucke

Isopix

D’ici la fin de l’été, pas moins de 70% des Belges devraient être vaccinés et l’immunité collective devrait être atteinte. C’est en tout cas ce qu’ont déclaré les représentants de la task force vaccination ce matin, devant le Commission santé de la Chambre, alors qu’elle y présentait sa stratégie. 

La méthode déployée devra encore être soumise à la Conférence interministérielle (CIM) Santé publique et au prochain Comité de concertation, prévu le 22 janvier. 

Le plan comprend plusieurs phases:

Source: 7sur7
  • La totalité du personnel médical devrait être vaccinée d’ici la fin du mois de janvier
  • L’échéance a été fixée au mois de mars pour les sujets à risque et les personnes de plus de 65 ans 
  • Ceux qui occupent des fonctions sociales ou économiques essentielles seront vaccinés en avril
  • Viendra ensuite le tour du reste de la population– les sujets âgés de plus de 18 ans- qui devrait être vaccinée à partir du mois de juin

‘Une excellente nouvelle’

Le ministre de la Santé Franck Vandebroucke a toutefois précisé que la stratégie présentée pourrait évoluer selon les autorisations de mise sur le marché des doses, des disponibilités de stock du vaccin ou encore, de l’avancement de la recherche. Le ministre a ajouté qu’il s’agissait d’une ‘excellente nouvelle’, car la population pourra retrouver une vie normale à cette échéance.

‘La bonne nouvelle, c’est qu’on peut annoncer aux jeunes qu’ils commenceront à être vaccinés déjà avant la fin de l’été, tout est sur la bonne voie et la task force restera flexible’, a ajouté le ministre de la Santé.

200 centres de vaccination

Dirk Ramaekers de la stratégie vaccin que pour que la stratégie soit effective, pas moins de devraient être déployés dans le pays. 

À la question de savoir si le dosage serait adapté, Pierre Van Damne de l’université d’Anvers a déclaré que la Belgique s’en tiendrait à sa stratégie. ‘La Belgique s’en tient à 2 doses, même si, en UK, on utilise, vu l’urgence, une demi-dose. On suit les études.  Ne pas vacciner les positifs?  Là, les études montrent qu’il faudrait un très lourd testing et que ça donne aussi un booster’.