« 2022 a été une année plus désastreuse pour les investisseurs que 2008 »

De nombreux investisseurs préféreront oublier 2022 dès que possible. Selon Christofer Govaerts, stratège en chef de la banque Nagelmackers, cette année a été encore plus désastreuse que 2008, lorsque la crise financière a éclaté. « Personne n’a été épargné maintenant, pas même les investisseurs défensifs », constate-t-il.

Pourquoi est-ce important ?

2022 a été une année catastrophique pour presque tous les investisseurs. Les hausses des taux d'intérêt des banques centrales exercent une pression sur les actions et les obligations. Ils le font pour réduire l'inflation galopante. Qui est, tant dans l'UE qu'aux États-Unis, beaucoup plus élevée que les objectifs des institutions monétaires. La Fed et la Banque centrale européenne (BCE) visent une inflation de 2%.

L'année 2022 a été une douche froide pour les investisseurs. Après que plusieurs banques centrales dans le monde, dont la BCE et la Réserve fédérale, aient mené une politique monétaire accommodante pendant des années, elles ont changé leur fusil d'épaule cette année. L'inflation galopante a incité les institutions monétaires à augmenter fortement les taux d'intérêt. "Jerome Powell a relevé les taux d'intérêt en huit mois à un niveau qu'Alan Greenspan (l'un des précéde

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20