Zuckerberg refuse de partager le pouvoir chez Facebook: le fondateur de 37 ans s’accroche aux commandes

Depuis 2019, certains groupe et investisseurs demandent au fondateur Mark Zuckerberg de céder une partie de son pouvoir chez Facebook. Mais cette année encore, les motions en ce sens ont été rejetées lors de l’assemblée générale des actionnaires.

Plusieurs actionnaires et activistes trouvent que la concentration du pouvoir est trop importante chez Facebook. Ils estiment que le fondateur et CEO Mark Zuckerberg a laissé la plateforme se transformer en un monstre incontrôlable qui parvient à peine gérer son impact social mondial dans le domaine de la vie privée et de la liberté d’expression. Toutefois, ‘Zuck’ n’a de comptes à rendre à personne au sein du conseil d’administration de Facebook, car le président de ce conseil de surveillance est depuis 2012… Mark Zuckerberg.

Droits de vote

‘Pouvons-nous au moins nommer un président indépendant au conseil d’administration, pour équilibrer un peu plus le pouvoir?’ est une proposition récurrente lors des assemblées d’actionnaires de Facebook. Lors de la dernière édition, qui a eu lieu mercredi, une motion en ce sens a également été soumise, mais elle a été rejetée une nouvelle fois.

Cela ne devrait guère surprendre, étant donné que 58% des droits de vote sont détenus par… Mark Zuckerberg. Cela signifie que le fondateur de Facebook, âgé de 37 ans, peut continuer à exercer pendant encore longtemps les fonctions de président et de CEO du géant coté en bourse, un double poste de direction que les Français appellent PDG (président-directeur général). En Europe, au cours des dernières décennies, on a observé une tendance à la séparation des deux fonctions, notamment dans les sociétés cotées en bourse.

Sandberg

Mark Zuckerberg doit sa prédominance dans le vote à une catégorie spéciale d’actions, les ‘actions B’, qui ne donnent pas 1 voix, mais 10 voix chacune. Ces actions B sont principalement détenues par ‘Zuck’ et certains initiés, comme son numéro deux de longue date, Sheryl Sandberg. Une proposition visant à abolir cette catégorie d’actions et à passer complètement au principe ‘1 action, 1 voix’ a également échoué.

Mark Zuckerberg (à gauche) et Sheryl Sandberg (à droite), avec l’ex-manager Dan Rose au milieu, en 2018 – Isopix.

Par ailleurs, Sheryl Sandberg a également été confirmée dans son pouvoir. Elle est non seulement directrice opérationnelle (COO), mais conserve également son siège au conseil d’administration. Les deux principaux responsables de la gestion quotidienne sont donc également les poids lourds du conseil d’administration et continueront à s’accrocher aux commandes de l’empire Facebook jusqu’à nouvel ordre.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés