WeWork découvre un produit chimique cancérigène dans ses cabines téléphoniques

WeWork, la société de partage de bureaux qui tente de négocier une bouée de sauvetage financière, est confrontée à un nouveau problème de poids. Le géant du coworking a fermé environ 2.300 cabines téléphoniques sur plusieurs de ses 223 sites aux États-Unis et au Canada après avoir découvert des niveaux élevés de formaldéhyde, un produit chimique classé cancérigène, rapporte Reuters.

La société a indiqué dans un courriel adressé à ses locataires que le formaldéhyde comportait un risque de cancer dans le cas d’une exposition à long terme.

Plainte

WeWork a commencé à réaliser des tests après qu’un locataire se soit plaint d’une odeur et d’irritation aux yeux, . Une fois les résultats connus, la société a décidé de mettre hors service 1.600 cabines téléphoniques. 700 cabines supplémentaires ont ensuite été fermées alors que d’autres tests étaient encore en cours. Toutes les cabines fermées ont été installées au cours des derniers mois.

‘La sécurité et le bien-être de nos membres sont notre priorité absolue et nous travaillons pour remédier à cette situation le plus rapidement possible’, a déclaré WeWork dans un communiqué.

WeWork a toutefois refusé de commenter le coût des tests et du remplacement des cabines.

Cancers

WeWork est actuellement en pourparlers pour un accord de sauvetage de plusieurs milliards de dollars qui pourrait amener son principal actionnaire, le groupe japonais SoftBank, à prendre le contrôle de la situation, ont indiqué deux personnes proches du dossier.

WeWork a refusé de préciser qui était le fabricant des cabines téléphoniques.

‘L’exposition à long terme au formaldéhyde, telle que celle subie par les travailleurs occupant des emplois soumis à des concentrations élevées pendant de nombreuses années, a été associée à certains types de cancers’, a expliqué WeWork aux locataires dans son courrier électronique.

En 1987, l’Environmental Protection Agency des États-Unis a classé le formaldéhyde parmi les substances potentiellement cancérigènes pour l’être humain lors de conditions d’exposition inhabituellement élevées ou prolongées. Selon le National Cancer Institute, certaines études ont démontré depuis lors que l’exposition au formaldéhyde est liée à certains types de cancer.