Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 10 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Warren Buffett s’offre 12.000 kilomètres de gazoducs pour 4 milliards de dollars

Logo Business AM
Business

06/07/2020 | Marc Horckmans | 3 min de lecture

Warren Buffett - EPA

Berkshire Hathaway, le groupe d’investissement de Warren Buffett, ouvre enfin son portefeuille et met 4 milliards de dollars sur la table pour les gazoducs et les dépôts américains de Dominion Energy.

Le deal a été annoncé par Dominion dimanche. En incluant la reprise des dettes, l’affaire porte sur près de 10 milliards de dollars. Il s’agit du premier achat important de Berkshire Hathaway depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Berkshire Hathaway met ainsi la main sur plus de 12.000 kilomètres de gazoducs et 25,5 milliards de mètres cubes de capacité de stockage de gaz, un signal clair que Warren Buffett voit un grand avenir pour le gaz naturel aux États-Unis. Le conglomérat possédait par ailleurs déjà d’importants intérêts gaziers. À la suite de ce rachat, 18% de l’ensemble du transport de gaz entre les États américains seront entre les mains de Berkshire, contre 8% aujourd’hui.

Près de 90 ans

Il s’agit également du plus gros achat de Berkshire Hathaway depuis 2015. Selon les observateurs, il s’agit d’une opération assez classique et non du mouvement spectaculaire que beaucoup attendent depuis des années, vu l’énorme trésor de guerre du groupe d’investissement qui s’élève à plus de 100 milliards de dollars.

C’est Warren Buffett lui-même, qui aura 90 ans le mois prochain, qui s’est félicité de l’accord dans le communiqué de presse officiel. Selon la chroniqueuse de Bloomberg Tara Lachapelle, cela semble indiquer que ‘l’Oracle d’Omaha’, en tant que président, détient toujours la direction effective de l’entreprise, et non son successeur éventuel Greg Abel, pourtant spécialiste de l’énergie.

Ces derniers mois, Warren Buffett a chuté dans la liste des personnes les plus riches du monde. Il n’en fallait pas plus pour que certains se demandent si l’investisseur le plus prospère de ces dernières décennies et son équipe ne commençaient pas à perdre la main.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks