Voyages non-essentiels interdits, prolongation de la quarantaine… Voici les mesures sur la table du Comité de concertation

Alexander De Croo (Open Vld)
Alexander De Croo (Open Vld) – Isopix

Un nouveau Comité de concertation se tiendra cette après-midi à 14h00. Alors que l’an dernier, les retours de vacances de carnaval avaient déclenché une explosion de cas positifs et amorcé la première vague de l’épidémie, les ministres fédéraux souhaitent éviter un autre scénario catastrophe. Selon Elio Di Rupo (PS), une réouverture à la mi-février pour les métiers de contacts pourrait toutefois être envisagée.

La  situation épidémiologique de la Belgique se veut aujourd’hui plus avantageuse en comparaison à celles d’autres pays. Mais l’apparition de nouvelles souches et les congés de carnaval en toile de fond encouragent les autorités belges à ne pas lâcher du leste.

Voici les points qui devraient être discutés cette après-midi: 

  • Voyages non-essentiels. Alexander De Croo avait déjà annoncé la couleur mercredi, lors de son apparition sur le plateau de la RTBF. Le Comité de concertation devrait se prononcer sur une interdiction des voyages non-essentiels. ‘Ces derniers mois, nous avons demandé gentiment aux Belges de ne pas voyager et 160.000 personnes sont quand même parties entre Noël et Nouvel An. Quand vous voyagez, vous ramenez le virus dans vos valises’, a déclaré le Premier ministre à nos collègues de la VRT. Les frontières devraient toutefois rester ouvertes. 
  • Une quarantaine de 14 jours. Une prolongation de la quarantaine au retour de zone rouge devrait aussi être à l’ordre du jour
  • Enseignement. Le Comité de concertation pourrait également discuter des mesures dans l’enseignement, en vue d’harmoniser éventuellement les dispositifs au sein des différentes communautés. Mercredi, la Communauté flamande a décidé que les cours se donneraient entièrement à distance en secondaire durant la semaine précédant les vacances de carnaval.
  • Métiers de contacts. Pour les coiffeurs et les esthéticiens, l’espoir de voir un assouplissement des mesures sanitaires est extrêmement faible, le seuil obligatoire des 800 nouvelles contaminations quotidiennes n’ayant pas encore été atteint. Des perspectives pourraient toutefois être annoncées aux travailleurs concernés. Ces rumeurs ont été confirmées ce matin par le ministre-président wallon Elio Di Rupo, invité dans l’Émission Matin Première,sur la RTBF. Un redémarrage sous strictes conditions pourrait être envisagé pour la mi-février si les chiffres ne repartent pas de plus belles.

Un arrêté ministériel publié après le précédent Comité de concertation avait d’ores et déjà prolongé les mesures actuelles jusqu’au 1er mars.

Lire aussi: