La menace d’un troisième confinement plane sur la France: un test PCR négatif sera imposé aux voyageurs étrangers

Macron
Emmanuel Macron – Isopix

La France exigera, à partir de dimanche minuit, un test PCR négatif à tout voyageur qui souhaite entrer sur le territoire français. Le test devra être réalisé 72 heures en amont de l’arrivée sur le territoire français. C’est ce qu’a annoncé le président Emmanuel Macron jeudi soir, lors du Conseil européen.

Cette mesure concerne les personnes qui reviennent de voyages non-essentiels. ‘Les travailleurs frontaliers et les transporteurs terrestres seront exemptés’, a précisé l’Élysée.

Le 14 janvier dernier, Paris avait déjà mis cette règle en place pour les voyageurs en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne (UE). Mais les travailleurs transfrontaliers et les travailleurs ‘essentiels’ en étaient déjà exemptés.

L’Elysée a précisé que l’approche choisie par Emmanuel Macron était également une mesure qui avait été adoptée par ‘beaucoup de ses homologues européens’.

Vers un troisième conformément?

En France, où le bilan frôle désormais les 72.000 morts, le nombre de contaminations a franchi la barre des 20.000 cas quotidiens. Le spectre d’un troisième confinement semble d’ailleurs se profiler.

Si la situation empire, ‘nous pourrions être amenés à prendre des mesures plus dures, ça peut aller jusqu’à un autre confinement si la situation l’exige’, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, invité sur le plateau du JT de 20h00, sur TF1. ‘Mais nous n’en sommes pas là aujourd’hui ‘, a-t-il ajouté, d’un ton qui se voulait rassurant.

L’annonce d’Emmanuel Macron intervient suite au sommet qui s’est tenu en visioconférence entre les 27 États membres de l’UE. Jeudi soir, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a tiré la sonnette l’alarme. Elle a qualifié la situation sanitaire européenne de ‘très grave’.

Lire aussi: