Voici les 4 entreprises qui ont été nommées ‘usines du futur’

image d’illustration. Geoffrey Robinson/REX/ Isopix

Les sites de Cargill à Izegem, Danone à Rotselaar, Delhez Tôlerie à Thimister-Clermont et L’Oréal à Libramont ont reçu mardi le titre « d’usine du futur » (« Factory of the Future ») de la part de la fédération sectorielle Agoria et du centre collectif de l’industrie technologique Sirris.

Ces « awards », décernés depuis 2015 par Agoria et Sirris, l’ont déjà été à 42 entreprises manufacturières, dont les efforts technologiques, les bonnes pratiques tournées vers le futur et la transformation numérique ont ainsi été salués. Ce titre national est valable pour une durée de trois ans. Après cela, un nouvel audit indépendant est nécessaire pour obtenir à nouveau cette reconnaissance.

Quatre entreprises ont reçu ce titre pour la première fois mardi: un site de l’entreprise alimentaire Cargill à Izegem, un site de la multinationale Danone à Rotselaar, l’entreprise Delhez Tôlerie de Thimister-Clermont et l’usine de Libramont du géant des cosmétiques L’Oréal. Les lauréats ont pu recevoir leur prix en présence du ministre-président flamand, Jan Jambon, en Flandre, et du ministre wallon de l’Economie et du Numérique, Willy Borsus, en Wallonie.

Résiste à la crise

Une enquête réalisée auprès des 42 « usines du futur » met en exergue leur résilience face à la crise sanitaire. Malgré la pandémie, huit entreprises sont restées 100% opérationnelles et les autres « Factories of the Future » sont restées opérationnelles en moyenne entre 70 et 95%. En outre, les 42 « usines du futur » ont également réalisé en moyenne 90% des investissements prévus au cours de l’année 2020.

« Aujourd’hui, transformer son entreprise en une Factory of the Future est une nécessité et surtout une opportunité pour diversifier ses activités, renforcer son positionnement et assurer son avenir. Depuis de nombreuses années, Agoria soutient cette transformation et félicite ces entreprises qui jour après jour œuvrent dans cette direction », souligne Dominique Demonté, le directeur général d’Agoria Wallonie, cité dans un communiqué.