Les Nike Vaporfly ne sont pas du dopage

La fédération internationale World Athletics a décidé de ne pas interdire les chaussures high tech et controversées de Nike en compétition. Dotées de lames en carbone dans leurs semelles, les Vaporfly ont notamment aidé Eliud Kipchoge à passer sous la barre mythique des 2 heures sur marathon.

Depuis leur lancement, les Vaporfly suscitent la controverse.

Ses détracteurs affirment qu’elles constituent un avantage déloyal par rapport aux coureurs qui ne sont pas sponsorisés par Nike.

La marque à la virgule affirme que sa chaussure high tech améliore l’efficacité énergétique en course d’au moins 4%.

Cependant, un groupe de travail mis sur pied par World Athletics a estimé qu’une interdiction de l’utilisation des Vaporfly en compétition n’était pas appropriée.

Plus
Lire plus...
Marchés