Une première depuis 2008: la dette publique des Pays-Bas passe sous la barre des 50% du PIB

epa

Pour la première fois depuis 2008, la dette publique néerlandaise est passée sous la barre des 50% du produit intérieur brut (PIB), indique mardi le Bureau central de la statistique (CBS).

La dette s’élève précisément à 49,3% du PIB, soit 395 milliards d’euros, après les neuf premiers mois de l’année. Par rapport à la fin de l’année 2018, la dette a baissé de 11 milliards d’euros et de 3,1 points de pourcentage.

Avec un excédent budgétaire

Le gouvernement néerlandais a par ailleurs dégagé un excédent de près de 14 milliards d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année, soit 3 milliards de plus que sur l’ensemble de l’année dernière.

Les Pays-Bas font partie des rares pays qui satisfont aux exigences budgétaires européennes, qui limitent théoriquement le déficit budgétaire à 3% du PIB et la dette publique à 60% du PIB. En Belgique, la dette publique tourne autour des 100% du PIB.