Un inventeur belge développe un dispositif anti-ronflement

L’inventeur liégeois Tony Calaveri a développé Softnight, un dispositif qui empêche la personne de ronfler et d’être atteinte d’apnée du sommeil, rapporte La Dernière Heure.

L’inventeur liégeois Tony Calaveri a développé Softnight, un dispositif qui empêche la personne de ronfler et d’être atteinte d’apnée du sommeil, rapporte La Dernière Heure.

Softnight est une sorte de mini-écran que l’on place entre les gencives et les dents, explique l’inventeur. Pourvu d’un bec extérieur et de deux petits ergots que l’on pince avec les dents, le dispositif permet de laisser passer un petit filet d’air entre les dents. « Une membrane flexible, intégrée dans le bec agit comme une soupape de sécurité dès que le manque de respiration normale engendre l’apnée qui suit », précise Tony Calaveri.

Composé de polymères biocompatibles, le dispositif favorise la respiration nasale et passe à la respiration buccale par défaut lors du sommeil.

Tests, coût et production

L’invention du Liégeois doit encore passer par une phase de tests médicaux. « On est à 60 à 65% de la production de cette invention », ajoute l’inventeur qui attend l’accord du Dr Julien Fanielle, neurologue du CHU de Liège, pour la phase d’industrialisation et de commercialisation.

Le coût du dispositif Softnight se situera entre 35 et 45 euros. Pour l’heure, l’invention a bénéficié d’un investissement de 25.000 euros pour le développement des prototypes. La Belgique, l’Italie ainsi que le Qatar sont d’ores et déjà intéressés par le dispositif, conclut la DH.