Un Argentin a acheté le moteur de recherche de Google pour 2 euros

La semaine passée, un bug général a touché Google Argentine. La plateforme était indisponible dans tout le pays. Un informaticien de 30 ans, Nicolas Kurona, a alors tenté l’impensable : acheter le domaine ‘www.google.com.ar’. Et tout cela pour seulement deux euros.

L’histoire a commencé mercredi soir, quand de nombreux internautes ont remarqué que la page Google Argentine était en panne. Au lieu de continuer simplement à travailler et d’attendre la fin de la panne, Nicolas Kurona, un informaticien habitant à Buenos Aires a voulu enquêter dessus.

Il s’est donc rendu sur le site du Network Information Center Argentina, qui gère l’exploitation des domaines localisés en Argentine. Il a recherché le site Google.com.ar et fut surpris de découvrir que la licence avait expiré et que le site était disponible à la vente. ‘Le domaine a expiré, j’ai pu l’acheter légalement’, explique simplement Nicolas Kuronas.

Et cela ne lui a coûté que 270 pesos argentins, soit 2,40 euros. Pendant quelques dizaines de minutes, les personnes qui se rendaient sur le domaine voyaient les données de l’informaticien. ‘Lorsque le processus d’achat a été terminé et que mes données sont apparues, je savais que quelque chose allait se passer… J’étais vraiment anxieux’, explique-t-il à la BBC.

Finalement, rien ne s’est vraiment passé pour Nicolas Kuronas. Le site a été repris par Google sans jamais que la firme ne le contacte. Il n’a même pas récupéré ses 270 pesos. ‘Je tiens à préciser que je n’ai jamais eu de mauvaises intentions.’

Ce qu’il s’est vraiment passé

Aujourd’hui encore il est difficile de dire ce qu’il s’est passé. Il serait tentant de penser que Google a simplement oublié de prolonger sa session. Mais en réalité, celle-ci courait jusqu’en juillet 2021. Le nom de domaine n’aurait donc jamais dû être mis en vente. Et personne ne sait pourquoi ce fut le cas.

Quelques minutes après l’achat, le Network Information Center Argentina a tout simplement retiré la licence à Nicolas et l’a rendu à Google. La firme américaine n’a pas encore donné sa version des faits et enquête actuellement sur les raisons de ce bug technique.

En savoir plus:

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20