« Hot, hot, hot »: le marché de l’emploi américain dépasse les attentes, la Fed va encore tirer sur le frein à main

Ce vendredi, le département américain du Travail a dévoilé ses chiffres du mois de novembre. Ils sont plus élevés que prévu.

Pourquoi est-ce important ?

Un marché de l'emploi qui se porte bien - voire trop bien -, ce sont des salaires qui augmentent. Et une inflation qui continue de grimper dangereusement. De quoi pousser la Réserve fédérale à continuer ses hausses de taux, au gram dam des investisseurs.

Dans l’actu : le département du Travail livre son rapport pour novembre.

  • Malgré la hausse des taux de la Réserve fédérale, le marché de l’emploi américain affiche toujours un joli visage.
  • De quoi pousser la Fed à poursuivre sa politique.

Les chiffres : plus élevés que prévu.

  • 263.000 emplois ont été créés en novembre aux États-Unis, là où les économistes s’attendaient à un chiffre de 200.000.
    • C’est toujours moins qu’en octobre (284.000), mais cela reste une diminution très légère.
  • Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,6%. C’est deux fois plus que ce qui était attendu.
    • Sur un an, cela représente un bond de 5,1%, contre 4,6% attendus.
  • Le taux chômage est resté le même qu’en octobre : 3,7%. Là, personne n’est surpris.

Et maintenant : des taux encore plus hauts.

  • Face à ces chiffres, tout porte à croire que la Fed va encore relever ses taux, estiment les analystes.
  • “Le marché du travail est hot, hot, hot, accumulant la pression sur la Fed pour qu’elle continue d’augmenter les taux directeurs », a commenté auprès de CNBC Seema Shah, stratège mondial en chef chez Principal Asset Management.
  • “La Fed resserre sa politique monétaire mais quelqu’un a oublié de le dire au marché du travail”, a ajouté l’économiste en chef de Fitch Ratings, Brian Coulton. “La bonne chose à propos de ces chiffres est qu’ils montrent que l’économie américaine a fermement renoué avec la croissance au second semestre de l’année. Mais la poursuite de l’expansion de l’emploi à cette vitesse ne fera rien pour atténuer le déséquilibre entre l’offre et la demande de main-d’œuvre qui inquiète la Fed. »
  • Pour rappel, la Fed a déjà relevé ses taux à six reprises cette année. Les quatre dernières hausses ont été de 0,75 point de pourcentage.
  • La prochaine hausse est attendue pour mi-décembre. A priori, elle devrait être de 0,5 point.
    • « Pour être clair, une forte croissance des salaires est une bonne chose. Mais pour que la croissance des salaires soit durable, elle doit être compatible avec une inflation de 2% « », a-t-il déclaré lors d’un discours mercredi à Washington, DC », a encore souligné ce mercredi Jerome Powell, le président de la Fed.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20