Marchés:
Chargement en cours…

JEUDI 26 NOV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Travail contre écologie: le retour des bateaux de croisière à Venise divise

Logo Business AM
Politique

23/10/2020 | Kathy De Schrijver | 4 min de lecture

La pandémie a vidé Venise de ses bateaux de croisière (Isopix)

Cela fait des années que les écologistes militent en Italie pour interdire les gros bateaux à Venise. Cette année, avec les restrictions de voyages, ils ont pratiquement disparu du paysage. Les associations environnementales veulent maintenir cette situation. Mais pour les travailleurs de la lagune, l’absence de ces bateaux de vacanciers entraine la fin de leur boulot.

Venise était l’un point d’arrêt de nombreuses croisières maritimes, mais avec le coronavirus, la plupart des compagnies ont mis en pause leurs voyages. Les hôtels, les restaurants, mais aussi les compagnies de bagages sont donc à l’arrêt. Tous espèrent que lorsque la crise du coronavirus sera finie, ils pourront reprendre leurs activités.

Mais c’est sans compter sur les écologistes qui veulent profiter de l’absence de ces bateaux pour les interdire totalement dans la lagune. Les navires de croisières sont accusés de polluer la lagune, de détruire la faune et la flore maritime et d’abimer les fondations de la ville.

Certaines sociétés comme Royal Caribbean, la deuxième plus grosse compagnie au monde, ont déjà annoncé qu’elles ne retourneraient plus à Venise. Les entreprises qui véhiculent les bagages des touristes dans la ville feraient alors faillite.

Les désidératas des uns et des autres ne sont pas incompatibles. Un terminal pourrait être installé en dehors de la lagune pour que les bateaux n’y entrent plus, mais que les visiteurs puissent toujours venir. Mais pour cela, il faudra que les autorités décident d’un plan.

Limitation des paquebots

Il y a huit ans, après l’accident du Costa Concordia, les autorités italiennes ont décidé que les grands bateaux (de plus de 96.000 tonnes) étaient interdits, tandis que les plus petits étaient limités à 5 par jours. Mais cette décision a été annulée en appel, et depuis, plus aucune autre législation n’a été adoptée.

Fin de l’été 2019, l’ancien ministre italien des Transports, Danilo Toninelli, avait annoncé sa volonté de détourner les paquebots vers les autres ports de la région. Mais après les nouvelles élections de septembre 2016, Toninelli qui fait partie du Mouvement 5 étoiles, a été remplacé par Paola De Micheli, du Parti démocrate. Depuis, cette idée n’a plus été proposée.

Les travailleurs vénitiens se sont donc rassemblés cette semaine pour demander qu’une solution soit trouvée. ‘Nous demandons que le tourisme de croisière soit compatible avec la structure de notre ville et de la lagune. Nous demandons maintenant des réponses au gouvernement’, a expliqué le bagagiste Vladimiro Tommasini à la BBC.

Source: BBC


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    59.750.988
  • Nombre
    de décès
    1.409.160
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    561.803
  • Nombre
    de décès
    15.938
Logo Business AM

Business AM | Stocks