Opération séduction de Thierry Breton : convaincre les pays européens à sortir une grosse enveloppe de subsides pour répondre à Washington

Le commissaire du marché intérieur a un projet : mettre sur pied un plan similaire pour rétorquer à l’Inflation Reduction Act des États-Unis, qui promet d’importants subsides aux entreprises qui y développent des technologies vertes. Thierry Breton est en pleine opération pour convaincre les pays de la nécessité d’une telle réponse. Mais il y a des obstacles sur son chemin.

Pourquoi est-ce important ?

Le plan américain inquiète l'Europe, qui craint une fuite des entreprises européennes vers les Etats-Unis. L'UE est devant un véritable choix philosophique : doit-elle prendre des mesures fortement protectionnistes pour soutenir son industrie ?

Les faits : l'Inflation Reduction Act de Wahsington, une enveloppe de 369 milliards de dollars de subsides pour les entreprises qui produisent des technologies vertes (véhicules électriques, batteries, etc.), aux Etats-Unis.

  • Un affront pour l'Europe, qui juge le texte comme anti-concurrentiel, et qui craint un désinvestissement de la part des entreprises, qui vont aller produire leurs marchandises aux États-Unis.
  • Le Premier ministre belge Alexander De Croo n'est plus à convaincre
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20