Test – Galaxy Z Flip 4 : un smartphone pliable qui a (presque) tout pour plaire

Samsung revient une nouvelle fois avec son smartphone à clapet qui rendra nostalgique les plus sages d’entre nous. Un modèle à la fois cool et branché qui a pourtant déçu par le passé. Peut-on espérer que le Galaxy Z Flip 4 dissipe tous ces mauvais souvenirs ? Et bien, oui.

Cette année encore, Samsung sort en parallèle du Galaxy Z Fold 4 un petit frère plus compact – sans pour autant être discret, de par son design – qui s’adresse à un public jeune et connecté. Et pour l’occasion, Samsung a revu et corrigé sa copie, tout en intégrant des nouveautés sympathiques.

Un design perfectionné

En termes de design, les différences avec le Galaxy Z Flip 3 sont difficilement perceptibles tant ils se ressemblent. Les dimensions sont d’ailleurs sensiblement les mêmes. On note cependant que la partie colorée affiche une finition mate appréciable, alors que la charnière et les tranches sont métallisées. On sent que Samsung a cherché, jusque dans les moindres détails, à perfectionner le design de son appareil. Autre point à noter, la charnière a été affinée, de même que les arêtes, ce qui donne l’impression d’un smartphone plus compact et surtout plus abouti. Bon point pour le constructeur.

La pliure de l’écran est toujours perceptible, ce qui pourrait refroidir celles et ceux qui hésitent encore à passer le cap du smartphone pliable, mais au quotidien, ce n’est pas réellement dérangeant. Samsung assure d’ailleurs que celle-ci résiste à au moins 200.000 cycles d’ouverture/fermeture.

Pour le reste, rien n’a vraiment changé. Les caméras sont disposées de la même façon sur la face externe, pareil pour le flash – bien qu’il soit plus discret. Quant à l’écran externe, il conserve sa diagonale de 1,9 pouce.

Widgets à gogo

Cet écran gagne d’ailleurs en utilité puisqu’il peut désormais être personnalisé à souhait grâce à des widgets ; calendrier, minuteur, météo, lecteur musical, etc. Une nouveauté appréciable qui relève malgré tout de l’accessoire. Ce n’est pas la seule amélioration technique.

À l’intérieur, l’écran Full HD+ de 6,7 pouces prend en charge la technologie LTPO qui fait varier le taux de rafraîchissement de 1 à 120 Hz en fonction de l’utilisation du téléphone. Si la différence ne saute pas aux yeux à première vue, cet upgrade remet quelque peu le téléphone à niveau des autres modèles haut de gamme. La réputation de Samsung en matière de qualité d’écran n’est plus à faire. Et celui du Galaxy Z Flip 4 est à la hauteur de sa réputation.

La batterie, la vraie amélioration

Mais l’amélioration la plus notable se trouve au niveau de l’autonomie – véritable plaie du Galaxy Z Flip 3. Sur ce modèle, Samsung a mis le paquet. Il embarque ainsi une batterie de 3.700 mAh qui allonge son autonomie, sans pour autant pulvériser les scores par rapport aux concurrents. Il s’agit en réalité d’une mise à niveau plutôt qu’une révolution.

On notera également que la charge se limite à une puissance de 25 W ce qui, de nos jours, pour un smartphone de cette gamme, est un peu faiblard. À noter que le téléphone est fourni sans chargeur, comme le veut la politique écologique de Samsung depuis plusieurs années maintenant.

Partie photo correcte

Le constructeur sud-coréen a également revu sa copie en matière de capacités photographiques, notamment en basse luminosité. Alors certes, Galaxy Z Flip 4 ne fait pas le poids face aux photophones, mais il se défend très bien en usage normal avec ses deux capteurs externes de 12 mégapixels chacun (dont un ultra grand-angle).

La possibilité de plier l’appareil à 90 degrés – le mode Flex – lui confère un avantage de taille pour prendre des photos de groupe ou à distance. Un geste de la main permet en effet d’activer la capture. Un plus qui lui vient plutôt de son form-factor, mais qui est tout de même très appréciable, et ce, en dehors de la partie photo.

Et comme cela ne suffisait pas, Samsung a également upgradé le processeur. Avec son SoC Snapdragon 8+ Gen1, soit le plus puissant modèle sur le marché à l’heure actuelle de Qualcomm, le modèle assure ainsi d’excellentes performances.

Les + :

  • Qualité de construction dans son ensemble
  • Son design soigné
  • L’autonomie améliorée
  • Performances globales
  • Les widgets sur l’écran externe, même si accessoires
  • Le mode Flex

Les – :

  • La charge « ultra-rapide » qui ne l’est pas
  • Autonomie moyenne
  • Les nouveautés de l’ordre de l’accessoire
  • L’absence de téléobjectif

Conclusion

En résumé, si vous souhaitez passer le cap du smartphone pliable sans vous ruiner (totalement) ni vous trimballer avec une brique en poche, le Galaxy Z Flip 4 est le candidat idéal. De très bonne facture, cet appareil est à la fois performant – à tous les niveaux –, mais aussi compact. On apprécie tout particulièrement l’écran externe et ses widgets qui lui insufflent un semblant d’utilité. Avec ce téléphone, Samsung a revu et corrigé la majorité des défauts du précédent modèle – autonomie, photographie et performances générales – et c’est très bien ainsi, mais au vu de son prix (1099 €), on aurait pu espérer mieux encore. D’autant plus que les nouveautés relèvent plutôt du gadget. Au final, c’est surtout le concept du téléphone que l’on paie, plus que ses performances, mais si vous voulez vous la jouer cool avec un appareil qui se remarque, alors le Galaxy Z Flip 4 est fait pour vous.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20