Tesla met à l’arrêt son usine de Shanghai : ultime signe d’une baisse de la demande ?

Alors que 2022 a été particulièrement difficile pour Tesla, accusant une chute de 65 % de sa valeur, la fin d’année se révèle tout aussi cauchemardesque pour le constructeur, notamment pour son usine en Chine. Et le Covid-19 ne semble pas être le seul problème.

Pourquoi est-ce important ?

Tesla s’effondre sur de nombreux marchés. Si beaucoup ont pointé du doigt le rachat de Twitter par son PDG Elon Musk, d’autres – dont ce dernier – ont plutôt évoqué le contexte macroéconomique, notamment la politique monétaire de la Fed. À moins que ça ne soit tout simplement qu’un désintérêt de la part des consommateurs.

L’actualité : Tesla a suspendu sa production au sein de son usine chinoise de Shanghai un jour plus tôt que prévu.

  • L’usine a temporairement fermé ses portes le 24 décembre dernier pour une durée de 8 jours – normalement – contre une semaine, comme cela était initialement prévu.

Le détail : Le constructeur automobile n’a donné aucune raison officielle à cette fermeture temporaire précipitée.

  • Ce n’est en tout cas pas dans les habitudes de Tesla de stopper temporairement sa production dans son usine de Shanghai, qui dessert l’Asie et l’Europe.
  • En 2021, à la même période, la production n’avait pas été interrompue.

Le Covid en cause ?

  • La situation sanitaire qui s’aggrave en Chine pourrait être la raison à cette fermeture.
  • En réponse aux manifestations de la population, le gouvernement chinois a en effet levé une partie des restrictions de sa politique Zéro-Covid, ce qui a provoqué une explosion du nombre de cas.
  • De quoi pousser Tesla à fermer temporairement son usine ? C’est possible, mais par le passé, le constructeur a toujours privilégié sa production et a obligé ses employés à dormir dans l’usine pour poursuivre leur travail.

La baisse de la demande, tout simplement

À moins que la décision de Tesla ne soit en réalité liée à une baisse d’intérêt des consommateurs pour ses véhicules.

  • Le constructeur a procédé à plusieurs réductions de prix en Chine – mais aussi aux États-Unis -, notamment sur les Model 3 et Model Y. En parallèle, il a proposé plusieurs offres promotionnelles et réduit considérablement les délais de livraison, alors que les stocks se remplissaient.
  • Tous ces signaux suggèrent en effet une baisse de la demande. D’autant plus qu’il avait été signalé que l’usine de Shanghai réduirait volontairement sa production pour la première fois depuis sa mise en route en 2018.

Comment expliquer cette baisse d’intérêt ?

  • Si la crise sanitaire en Chine a certainement joué un rôle – pas besoin de véhicule quand on est cloitré chez soi –, ce n’est sans doute pas le seul facteur.
  • De même que le contexte macroéconomique qui pèse sur le portefeuille des consommateurs européens.
  • Mais le fait est que le marché des voitures électriques est de plus en plus concurrentiel en Chine. Tesla doit tout simplement faire face à une concurrence plus rude, alors que des constructeurs tels que BYD grignotent toujours plus de parts du marché.  
  • Une situation qui ne devrait malheureusement pas aller en s’améliorant pour Tesla. De quoi pousser le géant américain à revoir ses prévisions à la baisse ? C’est fort possible et cela ne devrait malheureusement pas jouer en sa faveur en bourse.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20