Tesla n’est pas près de voir en Apple un rival sérieux

L’équipe du projet automobile d’Apple vient de perdre trois de ses ingénieurs clés. De quoi faire craindre le pire pour l’Apple Car, attendue pour 2025.

Cela ne fait aucun doute que la firme à la pomme cherche à se lancer sur le marché automobile. De nombreuses preuves indiquent en effet qu’une Apple Car est en développement dans le plus grand des secrets – ou presque. Un projet titanesque pour l’entreprise de technologies qui aurait déjà fait face à plusieurs embuches. Malheureusement, il semblerait qu’Apple ne soit pas au bout de ses peines.

La firme américaine aurait en effet fait ses adieux à trois de ses ingénieurs clés qui travaillaient sur son projet de voiture électrique, rapporte Bloomberg.

Le premier, Eric Rogers, occupait le poste de chef de l’ingénierie pour le système de radar de l’Apple Car – nom non officiel. Le second, Alex Clarabut, travaillait sur les batteries de la voiture électrique d’Apple. Les deux auraient quitté l’entreprise pour en rejoindre une autre, la startup Joby Aviation Inc., qui travaille sur des taxis volants. Le troisième ingénieur à quitter le projet d’Apple Car, Stephen Spiteri, aurait suivi les deux premiers.

Un véritable exode

Ces démissions à répétition au sein du projet Apple Car seraient liées aux difficultés rencontrées par Apple dans le développement de sa propre voiture autonome. Se lancer dans une nouvelle industrie n’est pas chose aisée, même lorsqu’on s’appelle Apple et que l’on dispose des moyens nécessaires pour financer un tel projet. Les obstacles sont nombreux.

« Une voiture autonome pourrait représenter une nouvelle opportunité de vente massive pour le géant de la technologie – l’un de ses célèbres « One more thing » – mais le perfectionnement d’une telle technologie a tourmenté les ingénieurs pendant des années. Et ce projet vieux de sept ans a été marqué par de fréquents changements de stratégie et de rotation, ainsi que par des rivaux qui braconnent ses talents », a indiqué Bloomberg.

Ce n’est évidemment pas la première fois qu’Apple doit faire une croix sur plusieurs employés travaillant sur sa voiture électrique. En juin dernier, plusieurs employés clés de l’équipe Apple Car ont pris la porte, dont le chef de la division robotique de la voiture, ou encore le chef de l’équipe dédiée à la sécurité et à la réglementation. Ce n’est pas pour autant que la firme s’est laissée démonter – elle n’a pas vraiment le choix, étant donné les montants astronomiques qui ont certainement déjà été injectés, comme on peut l’imaginer. Elle recrute activement de nouvelles personnes pour travailler sur son projet.  

Cependant, l’exode de ses employés à laquelle Apple fait face depuis un moment, suite aux tourments rencontrés par ces derniers durant le développement de l’Apple Car, et les différents obstacles qui se dressent pourraient nuire au projet. La voiture autonome d’Apple pourrait ainsi sortir plus tard que prévu.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20