Tesla alimente en énergie solaire la totalité d’une île de l’océan Pacifique

Les îles Samoa se trouvent au milieu de l’océan Pacifique. L’une d’entre-elles est Ta’u, une magnifique île où ne vivent que 800 personnes. Jusqu’à il y a peu, des milliers de litres de diesel étaient stockés sur l’île pour faire tourner les générateurs qui fournissent du courant. Mais maintenant, l’île est totalement passée à l’énergie solaire grâce aux panneaux solaires et aux batteries de Tesla.

Pour le courant, Ta’u utilise maintenant 5.328 panneaux solaires de Solar City (récemment fusionné avec Tesla) capables de générer 1,4 mégawatt de capacité solaire . l’île comptent également 60 Powerpacks de Tesla où est stockée l’énergie.

Trois jours de courant

Si le soleil ne brille pas, Ta’u peut tenir trois jours entiers avec cette énergie et approvisionner 600 habitants, même s’il semble invraisemblable que cette situation se produise trois jours d’affilée.

Par cette expérience sur l’île Ta’u, Tesla et SolarCity font pouvoir étudier ce qu’elles peuvent faire pour l’environnement. Le passage de ces générateurs au diesel vers une énergie solaire totale a duré environ un an et a à long terme évidemment beaucoup d’avantages. La pollution a sérieusement diminué et finalement cette transition doit aussi générer des bénéfices financiers grâce via des économies d’argent. De plus, il s’agit d’une source d’énergie tout à fait fiable.

Ta’u fait objet de un test car le soleil brille sans cesse sur cette île. Les habitants n’ont pas besoin de tellement d’énergie. Grâce au climat, les maisons peuvent se passer de chauffage. Pour toute une ville en Europe du Nord, il faudrait beaucoup plus d’énergie. Toutefois, cela n’est pas important pour Tesla et SolarCity car les deux entreprises ont montré ce qu’elles pouvaient faire et peuvent maintenant s’inpirer de cet exemple pour concrétiser leurs objectifs en d’autres endroits de la Terre.

Elon_musk_with_powerwall.jpg

Auteur : Marloes de Hooge, fondatrice de Travelvalley.nl.