‘Terrorisme environnemental’: l’Iran aurait déversé délibérément du goudron dans les eaux israéliennes

Israël a accusé l’Iran d’avoir délibérément déversé du goudron le long de ses plages début février. La ministre israélienne de l’Environnement a même parlé de ‘terrorisme environnemental’. L’Iran est aujourd’hui ‘le plus grand ennemi d’Israël’.

Début février, 90% des 200 km de côte israélienne étaient recouverts d’une immense marée noire. 1.000 tonnes de goudron stagnaient dans la mer. L’origine de l’incident: un pétrolier libyen, soupçonné de faire du trafic illégal de pétrole avec l’Iran.

Mais un mois plus tard, ce n’est pas la Libye qui est accusée de cette marée noire, mais bien l’Iran. Car le bateau venait de quitter ce pays du Moyen-Orient quand la catastrophe a eu lieu. La ministre de l’Environnement Gila Gamliel précise que le navire se serait d’ailleurs rapproché des côtes israéliennes avant de libérer le goudron. Le ministre iranien de la Défense nie ces conclusions.

Cette marée noire a été décrite comme du ‘terrorisme environnemental’, perpétré par l’Iran, selon les mots de la ministre. L’événement a en effet eu d’importantes conséquences sur la vie marine. Un rorqual commun, la deuxième plus grosse baleine, a été retrouvé mort sur l’une des plages. Un territoire protégé du Liban, repère des tortues marines, a aussi été touché.

Les esprits s’échauffent

Cette accusation arrive seulement deux jours après qu’Israël ait accusé l’Iran d’avoir fait exploser un cargo commercial. Le MV Helios Ray, un bateau israélien transportant des voitures entre l’Arabie saoudite et Singapour, a explosé au large d’Oman.

‘L’emplacement du bateau, relativement proche de l’Iran à ce moment, peut laisser penser qu’il s’agit des Iraniens’, a expliqué le ministre israélien de la Défense, précisant toutefois qu’il faudra encore enquêter pour définir les véritables causes de cet accident.

Selon Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, l’Iran est devenu ‘le plus grand ennemi d’Israël’. L’État hébreu voit d’ailleurs d’un très mauvais œil les négociations chaotiques sur le nucléaire iranien. Il craint que le pays situé de l’autre côté du Golfe persique ne se dote d’une arme nucléaire. L’Iran a décidé la semaine passée de restreindre l’accès pour les contrôles des installations nucléaires. Ce qui crée de nouvelles tensions entre les deux pays.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20