Israël et les États-Unis relancent leur groupe de travail contre l’Iran

Les États-Unis et Israël ont décidé de relancer leur force de frappe commune contre l’Iran pour déstabiliser le régime. Selon le site d’information Axios, la première phase de discussions sur le programme nucléaire iranien devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Le groupe de travail a été créé en 2009, sous les premiers jours de l’administration Obama, après une visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche. L’objectif était de faire pression sur l’Iran, qui à l’époque était déjà bien avancé dans le développement des armes nucléaires.

Le forum s’est  aussi réuni en 2018 pour discuter, entre autres, du retrait des États-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran – qui avait été fait sauter sous Trump. 

À l’époque, le groupe de travail se serait concentré sur des stratégies d’incitation aux protestations en Iran pour faire pression sur le gouvernement. Le conseiller américain pour la Sécurité de l’époque, John Bolton, aurait alors étudié un certain nombre de stratégies possibles avec son homologue israélien Meir Ben-Shabbat. 

Un dialogue entre Biden et Netanyahu

Mais le fait que le groupe de travail se réunisse à nouveau alors que Joe Biden est président est un point crucial, rapporte Axios. En effet, Biden et Netanyahu ont des points de vue très différents sur l’accord nucléaire avec l’Iran. Mais d’après le site d’information, plusieurs signes laissent penser que les deux parties sont à présent  à dialoguer.

Le 23 janvier, le conseiller à la Sécurité nationale Jake Sullivan et son homologue israélien Ben-Shabbat s’étaient entretenus par téléphone. Ils avaient convenu de discuter ‘bientôt’ des ‘nombreuses questions à l’ordre du jour’, dont l’Iran. 

Lundi, Benjamin Netanyahou a convoqué une nouvelle réunion avec son ministre de la Défense, Benny Gantz, le ministre des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, et certains des chefs de la Sécurité nationale et du Renseignement. Il aurait discuté de la façon de procéder dans les relations israélo-américaines sous la direction de Biden, rapporte Axios. 

Les principaux dirigeants du Mossad et de l’armée auraient appelé au dialogue avec Biden. Selon Axios, le point d’action le plus important, c’est la décision d’accepter la proposition des États-Unis de rétablir le groupe de travail.

Lever les sanctions d’abord

Début février, le chef spirituel iranien Ali Khamenei a déclaré que les États-Unis devraient d’abord lever complètement les sanctions contre l’Iran avant que Téhéran ne s’engage à nouveau dans l’accord nucléaire international. 

Cet accord nucléaire a été signé en 2015 entre l’Iran, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Russie, la Chine et l’UE. Il visait à freiner le programme nucléaire iranien. En 2018, Donald Trump avait décidé  de façon unilatérale de retirer son pays de l’accord.

Plus
Lire plus...
Marchés