Smart contracts, confidentialité,… qu’attendre de Taproot, l’importante et imminente mise à jour de Bitcoin ?

Dans trois semaines, le réseau subira le plus important upgrade depuis juillet 2017. Si les améliorations techniques s’annoncent solides, l’impact de Taproot sur le prix du BTC pourrait rester limité.

Bien moins fréquents que sur les blockchains alternatives, les derniers changements apportés au logiciel de Bitcoin remontent à l’été 2017 lorsque SegWit (Segregated Witness) avait été activée. Cette mise à jour du code avait adapté la façon dont les données sont conservées dans les blocs, augmenté la capacité, supprimé une certaine malléabilité des transactions et consolidé les bases du Lightning Network (transactions hors chaîne).

À l’époque, le prix du bitcoin avait entamé un rallye, la courbe décrivant une ascension de près de 50%. Mais, d’avis d’intervenants de marché, cette fois-ci avec Taproot, il ne faudrait pas s’attendre à pareille réaction positive. Notamment parce que le cours du BTC a déjà quasiment doublé cette année et atteint un nouveau sommet historique la semaine dernière non loin des 67.000 dollars.

Prévue pour entrer en vigueur aux alentours du 16 novembre, Taproot est conçue pour apporter d’énormes améliorations techniques à Bitcoin. La MàJ vise à augmenter la protection de la confidentialité de certaines transactions sur le réseau grâce à une innovation appelée « signatures de Schnorr », un protocole d’authentification portant le nom de son inventeur. Ce qui constitue un plus pour les utilisateurs en manque de privacy, mais qui pourrait raviver les soupçons des régulateurs.

Taproot permet ensuite des smart contracts. Ces contrats intelligents ont été une caractéristique clé qui ont fait la popularité d’Ethereum et ont permis le développement rapide des applications de finance décentralisée (DeFi). Ces « dapps » visant à automatiser de nombreuses activités économiques. L’introduction de smart contracts sur Bitcoin pourrait augmenter l’intérêt des investisseurs institutionnels, étant donné le potentiel de création de nouveaux produits et de nouvelles solutions technos.

Révolution à bien des égards, cette mise à niveau divise pourtant. Certains observateurs mettent en doute la capacité du réseau Bitcoin de muer et s’améliorer encore, vu la lenteur du processus. Cela ne veut pourtant pas dire que personne n’y avait travaillé depuis quatre ans. La communauté des devs anticipait depuis bien longtemps Taproot, dès l’année suivant SegWit d’ailleurs.

« Les gens confondent le long et rigoureux contrôle-qualité avec un manque de changement. Il existe un pipeline de changements et il est vaste, mais son calendrier de publication est lent car ils doivent être testés », a déclaré à Coindesk le patron de Blockstream, Adam Back, un acteur principal de Bitcoin, déplorant au passage le battage marketing autour des autres blockchains et cryptomonnaies avec des promesses à cinq ans (qu’on attend toujours).

En douze années d’existence, Bitcoin a relevé nombre de défis. Taproot doit démontrer que la technologie Bitcoin peut être mise à niveau sans altérer sa fiabilité. Ce qui conforterait en même temps la stratégie d’investissement sur cette réserve de valeur numérique.

Plus
My following

Bois Sauvage vote contre la vente d’Engineered Foams de Recticel

29/11/2021 17:32

(ABM FN) Compagnie du Bois Sauvage votera lundi prochain contre la vente de la division Engineered Foams de Recticel à Carpenter. C’est ce qu’a annoncé la holding lundi soir.

Lundi 6 décembre, une assemblée extraordinaire des actionnaires se tiendra pour voter sur le projet de Recticel de vendre la division Engineered Foams aux Américains pour 656 millions d'euros.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20