Seoul teste maintenant les chats et les chiens pour limiter la propagation de coronavirus

Les chats et les chiens peuvent désormais être testés pour le coronavirus dans la capitale sud-coréenne, Séoul. Ils doivent toutefois présenter les symptômes du Covid-19.

Nous nous sommes habitués aux tests Covid pour les humains. Mais ce sont maintenant les animaux de compagnie qui pourront être dépistés. À Séoul, les chiens et chats ayant de la fièvre, une grosse toux ou des difficultés respiratoires peuvent être testés. Cette décision a été prise après qu’une première infection chez un chat domestique ait été découverte il y a quelques semaines.

‘À partir d’aujourd’hui (lundi 8 février), la ville de Séoul proposera des tests de coronavirus pour les chiens et les chats domestiques’, a déclaré Park Yoo-mi, responsable du contrôle des maladies à Séoul.

La ville accordera les tests aux animaux qui présentent des symptômes du Covid-19, mais qui ont également été en contact avec une personne déjà testée positive. Une équipe de professionnels de la Santé, dont un vétérinaire, sera chargée de réaliser les tests dans un établissement proche du lieu de vie de l’animal.

Quarantaine

Les animaux testés positifs doivent être mis en quarantaine à la maison pendant deux semaines. Mais si le propriétaire est également infecté, les animaux seront envoyés en isolement dans des centres d’accueil. En Corée du Sud, toute personne infectée par le coronavirus doit s’isoler dans un logement qui lui est réservé.

Diverses espèces animales dans le monde — y compris des chiens et des chats — ont déjà été testées positives au coronavirus. Le mois dernier, les gérants du zoo de San Diego en Californie ont également annoncé que deux de leurs gorilles étaient infectés. L’hypothèse est qu’un employé asymptomatique les ait contaminés.

En novembre, environ 10 millions de visons ont été tués au Danemark. Certains travailleurs, en contact avec ces animaux, avaient contracté une nouvelle forme de virus.

Un vaccin pour animaux ?

Fin janvier, plusieurs experts britanniques et américains ont également déclaré qu’il faudra peut-être à l’avenir vacciner aussi nos animaux contre le Covid-19. Bien que le nombre de cas recensés soit limité, les animaux de compagnie pourraient être des vecteurs du virus. Leur vaccination entrerait donc dans la lutte contre la pandémie.

Plus
Lire plus...
Marchés