Pourquoi les Noirs sont plus rapides à la course, et les Blancs, plus rapides à la nage ?

Les 25 derniers détenteurs du record mondial de vitesse sur le 100 mètres ont tous été Noirs, tandis que tous les records mondiaux du 100 mètres nage libre depuis 1922 ont été remportés par des Blancs. Comment expliquer ce phénomène ?

Les 25 derniers détenteurs du record mondial de vitesse sur le 100 mètres ont tous été Noirs, tandis que tous les records mondiaux du 100 mètres nage libre depuis 1922 ont été remportés par des Blancs. Comment expliquer ce phénomène ?

Des universitaires de l’Université de Duke aux États-Unis ont proposé une explication simple. Ils ont examiné les dimensions des uniformes des soldats d’armées de plusieurs pays et constaté que les hommes noirs, et plus précisément ceux qui ont des origines en Afrique de l’Ouest, ont un nombril placé 3 cm plus haut que celui des hommes blancs. Cela signifie que leur centre de gravité est situé 3% plus haut que celui des hommes blancs.

La taille des jambes, la taille du buste

Les soldats noirs présentent en général une structure morphologique qui se caractérise par de longues jambes soutenant un torse court. De leur côté, les Blancs ont souvent le torse légèrement plus long et des jambes légèrement plus courtes. Cette différence confère un avantage estimé à 0,15 seconde sur les sprinters noirs par rapport à leurs concurrents blancs. « La locomotion est essentiellement un processus continuel de chute en avant, et la masse qui tombe d’une altitude plus grande, tombe plus rapidement », explique le professeur Andre Bejan, qui a mené l’étude.

Mais les plus longues jambes des hommes noirs les désavantageraient pour la natation. « Nager est l’art de surfer sur la vague produite par le nageur. Le nageur qui produit la vague la plus grosse est le nageur le plus rapide, et un plus grand torse produit une plus grosse vague », poursuit le professeur Bejan. Le torse plus long des hommes d’origine européenne leur donne un avantage de vitesse de l’ordre de 1,5% en natation. Les hommes d’origine asiatique ont aussi le torse plus long, mais comme ils sont souvent plus petits, ils sont défavorisés par rapport aux hommes d’origine européenne.

Une autre explication

Cependant, l’étude, publiée dans l’International Journal of Design and Nature and Ecodynamics, est remise en question par d’autres universitaires. Selon eux, le désavantage apparent des Noirs en natation aurait plutôt une explication d’ordre culturel: les piscines sont moins fréquentes en Afrique et dans les régions des Etats-Unis où la population noire domine. La natation n’a tout simplement jamais été populaire au sein de la communauté noire.