Qui voudra se rendre aux États-Unis devra être doublement vacciné, mais ce ne sera pas pour tout de suite…

L’administration Biden prévoit de nouvelles politiques qui exigeront que chaque visiteur étranger soit entièrement vacciné contre le Covid-19. C’est ce qu’a déclaré la Maison Blanche à l’agence de presse Reuters mercredi soir.

Pourquoi est-ce important ?

La Maison Blanche veut ouvrir ses frontières aux voyageurs, ce qui donnerait aux compagnies aériennes et à l'industrie du tourisme un coup de pouce bien nécessaire. Toutefois, les autorités américaines ne sont pas encore prêtes à renoncer complètement aux restrictions de voyage en raison de la propagation inquiétante du variant Delta.

Le gouvernement américain a chargé plusieurs groupes de travail fédéraux d’élaborer un « nouveau système de réouverture des voyages », a indiqué mercredi la Maison Blanche.

La partie la plus importante de ce plan est que les voyageurs souhaitant se rendre aux États-Unis devront à terme être entièrement vaccinés, même si certaines exceptions seront autorisées. Le plan de la toute nouvelle politique pour les voyageurs vaccinés sera finalisé lors de la réouverture des États-Unis.

Une question de mois plutôt que de semaines

Le mois dernier, lors d’une visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Washington, le président américain Joe Biden a déclaré que des discussions étaient en cours sur le moment où les restrictions imposées aux voyageurs de l’espace Schengen pourraient être levées.

M. Biden a indiqué qu’il serait bientôt en mesure de répondre à cette question. Pendant ce temps, l’interdiction de voyager pour les voyageurs de la zone Schengen, du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Chine, du Brésil, de l’Afrique du Sud, de l’Iran et de l’Inde a été simplement maintenue sous le prétexte de l’énorme propagation du variant Delta.

Les voyageurs en provenance d’autres pays et arrivant par avion doivent actuellement passer un test Covid négatif dans les trois jours suivant leur entrée dans le pays.

En juin dernier, Anthony Fauci, virologue américain de renom et conseiller du gouvernement, avait prévenu qu’il faudrait peut-être des mois avant que les États-Unis n’assouplissent leurs restrictions de voyage. « Je ne pense pas qu’il y aura un retrait immédiat des restrictions de voyage. Ce sera des mois plutôt que des semaines », avait déclaré Fauci au Telegraph à l’époque. Ce que semble confirmer des sources industrielles.

La réalité de la pandémie n’est pas reflétée correctement

Le gouvernement américain, quant à lui, fait l’objet de pressions de la part de ses alliés pour qu’il lève plus rapidement les strictes restrictions de voyage. Le mécontentement est également grand au sein de l’industrie aérienne du pays.

Et puis il y a les innombrables familles américaines qui vivent séparées de leur partenaire à cause des restrictions. De nombreux Américains estiment que les restrictions actuelles ne reflètent pas la réalité de la pandémie. Selon eux, le nombre d’infections aux États-Unis serait beaucoup plus élevé que dans certains des pays figurant sur la « liste noire ».

Airlines for America, un groupe commercial représentant certaines compagnies aériennes aux États-Unis, a noté que les plans annoncés visant à faciliter les voyages des voyageurs vaccinés aux États-Unis constituent une évolution positive.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés