Que pouvez-vous faire contre la hausse du prix du gaz ?

Le prix du gaz est en forte hausse. Mercredi, le prix sur le marché de gros a augmenté de pas moins de 10% pour atteindre 74,9 euros. Une hausse qui se répercute sur les factures d’énergie des ménages et des entreprises. Que pouvez-vous faire pour éviter que votre facture énergétique ne s’envole ?

Pourquoi est-ce important ?

Les prix de l'énergie, principalement ceux du gaz et du pétrole, ont fortement augmenté au cours des derniers mois. Conséquence de ces augmentations: les familles pourraient avoir une mauvaise surprise lorsqu'elles recevront leurs factures d'énergie.

Les États membres de l’Union européenne semblent surmonter la crise du coronavirus. La reprise de la croissance économique en est une conséquence positive. Mais lorsque les activités économiques reprennent, la demande de gaz et d’électricité, entre autres, augmente. Les prix de l’énergie partent donc eux aussi à la hausse.

Des problèmes également liés à l’offre

La croissance économique est une explication importante de la hausse des prix de l’énergie, mais il y a aussi un problème du côté de l’offre. Les principaux fournisseurs de gaz, dont la Russie, n’ont pas encore totalement ouvert le robinet. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a donc appelé mardi la Russie à fournir davantage de gaz naturel à l’Europe.

En tout cas, personne n’échappe à la hausse des prix de l’énergie. Si nous examinons les derniers chiffres de l’inflation dans notre pays, nous constatons que les prix de l’énergie (pour les consommateurs) ont augmenté de 19,3% en un an. Le gaz naturel est même 48,9% plus cher.

Sur le court terme

À court terme, vous pouvez vérifier s’il est intéressant de changer de fournisseur d’énergie ou de contrat. Actuellement, la hausse des prix touche principalement les consommateurs ayant un contrat variable, car avec de telles formules, les augmentations de prix peuvent être répercutées rapidement. Ce n’est pas le cas avec un contrat fixe. Dans ce cas, les augmentations de prix ne peuvent être répercutées que lors du renouvellement du contrat. Vérifiez donc la date d’expiration de votre contrat afin de pouvoir intervenir à temps.

Avec un contrat fixe, en principe, vous ne devez pas intervenir avant l’expiration du contrat. Vous bénéficiez encore de taux favorables dans la situation actuelle. Bien que vous soyez libre de changer de fournisseur ou de contrat à tout moment. Vous devez tenir compte d’un délai de préavis d’un mois. Le changement de fournisseur est de toute façon gratuit.

La situation des personnes ayant un contrat variable est un peu plus complexe. Passer à un contrat fixe maintenant n’est probablement pas une bonne idée car vous allez alors bloquer le taux élevé pendant une certaine période. Ce n’est que si vous vous attendez encore à une forte hausse des prix qu’un tel changement peut être intéressant.

Comment choisir un nouveau fournisseur d’énergie ? En Belgique, vous pouvez utiliser différents outils de comparaison, tels que monenergie.be et comparateur-energie.be, pour savoir si vous pouvez obtenir une offre moins chère ailleurs. Sur ces sites de comparaison, vous pouvez télécharger vos factures d’énergie afin de trouver les fournisseurs les moins chers pour votre situation personnelle. N’oubliez pas que certains sites de comparaison incluent les remises temporaires dans leurs calculs. Cela peut parfois donner une image déformée de la réalité. En général, vous avez toutefois la possibilité de filtrer ces rabais.

Sur le long terme

Vous pouvez également envisager de réduire considérablement votre exposition aux prix du gaz. En adoptant d’autres moyens de chauffer votre maison, par exemple. Pensez aux poêles à granulés et aux systèmes de chauffage central avec une chaudière à biomasse. Ces systèmes de chauffage fonctionnent avec des granulés de bois séchés. Toutefois, des doutes subsistent quant au caractère écologique de ces systèmes. Après tout, lorsque le bois est brûlé, cela libère du dioxyde de carbone. Notez aussi que l’installation d’un poêle à granulés ou d’un système de chauffage central doit passer par un budget de plusieurs milliers d’euros.

Il existe également des alternatives respectueuses de l’environnement, comme les pompes à eau. Celles-ci extraient du sol ou de l’air la chaleur nécessaire au chauffage de votre maison et de votre eau sanitaire. Mais une pompe à eau consomme aussi de l’électricité. En outre, le prix d’installation peut être assez élevé. Toutefois, sur le long terme, bien sûr, cela peut s’avérer très profitable.

Pour aller plus loin:

Plus
François Normand
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20