Qu’attendre du Conseil national de sécurité prévu ce mercredi?

Sophie Wilmes (MR) geflankeerd door Elio Di Rupo (PS) en Jan Jambon (N-VA)
Isopix

Le Conseil national de sécurité prévoit de réévaluer plusieurs mesures d’assouplissement dans le cadre de la stratégie de sortie du confinement. La réouverture des magasins et les compétitions sportives, entre autres, seront sur la table. Ministres et experts se réuniront à partir de 9 heures mercredi matin.

Un certain nombre de réunions importantes ont déjà eu lieu dans le cadre de la préparation de ce Conseil national de sécurité. Par exemple, le GEES – le groupe d’experts en charge de la stratégie de sortie – s’est déjà réuni lundi afin de définir les critères de réouverture des magasins. Le nombre d’admissions à l’hôpital, de patients en soins intensifs ou encore de consultations chez les médecins généralistes entreront en ligne de compte. Aucun chiffre n’a pour l’instant été communiqué.

Un plan concernant les compétitions sportives devrait par ailleurs être décidé. Le nœud du problème se situe au niveau du sport professionnel, et plus particulièrement du football. La plupart des clubs de Division 1 poussent pour une interruption de la compétition, ce qui mettrait un terme au contrat sur les droits télé en cours jusqu’à la fin de la saison.

Pas de Powerpoint

En ce qui concerne la réouverture des magasins, il y a peu de chances pour que la phase 1B ne soit pas lancée. Mais tout dépendra des objectifs mentionnés plus haut. On sera attentif à l’éventuelle instauration de mesures de sécurité supplémentaires, comme le port obligatoire d’un masque dans les rues commerçantes. Un geste pourrait également être fait concernant les réunions familiales.

Les vendeurs ambulants, qui se sont indignés ces dernières semaines de la suppression des marchés hebdomadaires, devraient également être fixés sur leur sort.

Enfin, la manière de travailler du Conseil national de sécurité sera cette fois complètement différente. La communication devrait être revue. Afin d’éviter un épilogue tardif, la réunion débutera cette fois à 9 heures, et non à 14h30. Une conférence de presse ne suivra pas non plus immédiatement le CNS. Et aux dernières nouvelles, il n’y aura plus de Powerpoint…