Quatre séniors sur cinq n’ont pas les moyens de payer la facture d’une maison de retraite

Plus de 80% des retraités n’ont pas assez d’argent pour se permettre un séjour dans un établissement de soins résidentiels. C’est ce que révèle le livre « Investir dans la troisième moitié de sa vie » du journaliste de la VRT Michaël Van Droogenbroeck et du rédacteur en chef de Knack Ewald Pironet.

Dans ce livre, les auteurs exposent les différentes questions financières qui touchent les retraités. Il établit un lien entre les chiffres sur le nombre de personnes, le montant de leur pension et le coût d’une résidence assistée.

Quatre personnes sur cinq ont une pension trop faible

Les calculs montrent que quatre retraités sur cinq perçoivent une pension légale trop faible pour payer les frais d’hébergement d’un centre de soins résidentiels. Les travailleurs indépendants semblent avoir des problèmes à ce sujet plus rapidement à un âge avancé. La situation serait plus difficile pour les femmes, même si elles représentent environ 75 % des résidents.

Selon une étude d’Eurostat, l’office statistique de l’UE, près de la moitié (46 %) de la pension légale dans notre pays est basée sur le dernier salaire perçu.

D’autres recherches d’Eurostat montrent que nous ne sommes que 17e sur la liste des pensions les mieux payées. Dix pays font encore pire.

Avec l’inflation qui monte en flèche et les maisons de retraite qui risquent d’être confrontées à une explosion des prix de l’énergie cet hiver, la facture risque d’augmenter encore plus, rendant la situation des retraités encore plus désastreuse.

« Ces chiffres montrent à quel point il est important de faire preuve de bon sens en matière d’argent dès la vie active et de se constituer une réserve financière pour amortir la baisse de revenus après la retraite », écrivent Van Droogenbroeck et Pironet.

L’épargne-retraite revêt une importance capitale ?

Les chiffres d’Easyvest, une application d’épargne retraite, montrent que 50 % des retraités dépensent en moyenne 2.800 euros par mois : 900 euros pour le logement, 700 euros pour les loisirs et le reste pour la nourriture et les dépenses quotidiennes.

Selon les développeurs de cette application, pour beaucoup, le calcul de la retraite peut s’avérer trop faible pour être confortable plus tard. En outre, la préparation financière de la retraite est souvent une affaire délicate pour beaucoup.

Par conséquent, sur la base des calculs, l’application peut suggérer de commencer un plan d’épargne. Le planificateur des retraites y indiquera le montant que vous devrez mettre de côté chaque mois pour réduire l’écart.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20