Quand la guerre en Ukraine devient une attraction touristique

Les images ont beau nous donner un aperçu de ce que vivent les Ukrainiens depuis que la Russie a décidé de « dénazifier » leur pays, elles ne peuvent transmettre qu’une part infime de ce qu’est réellement leur quotidien. Pour y remédier, une agence de voyages propose purement et simplement de se rendre sur place pour se rendre compte de ce qu’est la vie au cœur du conflit russo-ukrainien.

Depuis le mois de février, l’Ukraine ne fait plus vraiment partie des destinations prisées pour les vacances. Son invasion par la Russie a en effet transformé le pays. Déchirés et en ruines, les villes et villages portent les traces des confrontations entre les soldats des deux camps, ainsi que des Ukrainiens qui ont pris les armes pour défendre leur pays. Un cadre dans lequel on n’a pas forcément envie de se promener et pourtant, l’organisme de tourisme « Visit Ukraine Today » propose une excursion d’une journée dans l’une des « Villes courageuses » qui ont défié les envahisseurs russes et continuent de leur résister.

« Partez dès maintenant pour un voyage dans l’incroyable Ukraine », peut-on lire sur son site, et ce, alors que la plupart des gouvernements étrangers mettent en garde contre les voyages dans le pays. La société de tourisme affirme pourtant avoir vendu 150 billets pour l’expérience « Villes courageuses ».

La plateforme affirme que sa fréquentation a grimpé en flèche depuis le début de la guerre, en hausse de 50%. Chaque mois, ce sont désormais plus d’1,5 million de visiteurs qui transitent sur le site d’informations pour voyager en Ukraine.

Une excursion parmi les décombres

En optant pour le circuit « Villes courageuses », les « touristes de guerre » peuvent s’attendre à des promenades à travers les débris de bombes et les bâtiments en ruine. Et pour se mettre encore un peu plus dans l’ambiance, le site promet une ambiance sonore des plus immersives grâce aux sirènes aux alentours.

Neuf villes sont listées pour s’immerger au cœur du conflit, au prix de 50€ chacune – assurance comprise. Une expérience pour le moins extraordinaire – au sens strict du terme – qui pose tout de même question, notamment au niveau moral. La guerre est-elle une attraction touristique ? Alors certes, on peut se demander si ce n’est pas un excellent moyen de se rendre compte de ce qu’est réellement la guerre pour ceux qui la vivent, mais la quête de vérité et de sensations fortes doit-elle prévaloir sur la décence ?

Le site va d’ailleurs assez loin pour faire de son attraction une expérience incontournable puisqu’il propose une description détaillée de chaque ville ; points d’intérêts, architecture et histoire des différentes villes sont abordés, de même que les évènements qui s’y sont déroulés depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Plus encore, VisitUkraine.Today propose même un top 5 des raisons pour choisir tel ou tel circuit.

« Une chance »

Le fondateur et PDG du site, Anton Taranenko, s’est défendu de toute exploitation macabre de la guerre en Ukraine. Ses excursions représentent une chance pour l’Ukraine de souligner le courage et la résistance de la population, tout en montrant au monde extérieur que la vie continue, et ce, malgré la guerre, a-t-il expliqué à CNN.

« Il ne s’agit pas seulement des bombes, ce qui se passe aujourd’hui en Ukraine concerne aussi la façon dont les gens apprennent à vivre avec la guerre, à s’entraider. Il y a un vrai changement, un nouvel esprit de la rue », a-t-il ajouté. « Peut-être qu’en face de l’endroit où une bombe a récemment explosé, vous verrez des amis manger de la bonne cuisine traditionnelle dans un bistrot rouvert ».

« Nous sommes heureux pendant quelques instants, il n’y a pas que les choses mauvaises et tristes comme on le voit à la télévision. La vie continue et il y a de l’espoir que bientôt tout cela sera terminé », insiste-t-il. « Les enfants grandissent, nous essayons de vivre la vie le plus possible quoiqu’il arrive. »

A noter que même si les visiteurs sont accompagnés de guides, la sécurité ne peut être assurée à 100%. Le fondateur du site insiste d’ailleurs sur ce point: ses éventuels clients doivent garder en tête que l’expérience peut être dangereuse.

Si le gouvernement ukrainien n’a pas officiellement approuvé la démarche de VisitUkraine.Today, son fondateur assure qu’il a reçu du soutien de sa part pour son initiative.  

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20