Près de la moitié des jeunes adultes britanniques indiquent ne pas être ‘strictement hétérosexuels’

49% des 18-24 ans britanniques se définissent comme des individus non exclusivement hétérosexuels, indique une étude récente de YouGov, au cours de laquelle on a demandé à des personnes d’âges variés de se positionner sur l’échelle “Kinsey” de la sexualité. Cette échelle, inventée dans les années 1940, permet de classer les gens sur un éventail de valeurs qui varient en fonction de leur orientation sexuelle. La fourchette de ces valeurs débute à zéro pour les personnes exclusivement hérérosexuelles, et elle va jusqu’à 6 pour les personnes exclusivement homosexuelles.

L’enquête de YouGov conclut que 72% des Britanniques se définissent comme strictement hétérosexuels, 4%, comme strictement homosexuels, et 19% entre les deux, ce que l’échelle Kinsey classe sous le vocable de bisexuel.

Mais l’un des résultats les plus étonnants de cette étude est que la sexualité est de moins en moins rigide, et qu’au fil des générations, elle a tendance se complexifier. Ainsi, 43% des jeunes de 18 à 24 ans se classent entre les valeurs 1 et 5, et ils ne sont plus que 52% à se classer sur l’une des limites de l’échelle de Kinsey. Parmi ces derniers, 46% se décrivent comme totalement hétérosexuels, et 6% comme complètement homosexuels.

“Je crois que les vieilles définitions de ‘gay’, d’’hétéro’ ou de ‘bi’ sont de moins en moins pertinentes dans une société dans laquelle l’identité et les orientations sexuelles des individus deviennent de plus en plus complexes et variées”, a commenté Charlotte Dingle, rédacrice en chef de Biscuit, un site qui s’adresse aux femmes bisexuelles.