Vous pouvez maintenant devenir livreur de colis pour… bpost

Une nouvelle plateforme nommée « Binger » va maintenant permettre à tout le monde dans notre pays de s’improviser livreur et de se charger du transport de colis pour bpost, rapporte La Dernière Heure.

Une nouvelle plateforme nommée « Binger » va maintenant permettre à tout le monde dans notre pays de s’improviser livreur et de se charger du transport de colis pour bpost, rapporte La Dernière Heure.

Pour ce service, la personne recevra une rémunération qui dépendra du poids de la livraison, du trajet parcouru et de ce qui est envoyé, explique la DH. Dès lors, il est donc maintenant possible à toute personne de contacter via Binger une autre personne qui s’occupera de la livraison. En contrepartie, bpost percevra une commission. Le tarif pour ce nouveau service à l’essai à Anvers est légèrement supérieur au service traditionnel, précise le journal. Toutefois, selon bpost, il sera plus expéditif. Plus tard, Binger devrait être opérationnel dans toute la Belgique.

Mécontentement des facteurs et des syndicats

Les facteurs et les syndicats ne cachent pas leur mécontentement. Il s’agit probablement de la plus grande catastrophe annoncée pour le secteur des colis, estime la CSC Transcom Postes. Selon le syndicat, après le recours au système des faux indépendants, dorénavant n’importe qui peut faire n’importe quoi au plus bas prix. Il s’agit de pratiques anti-concurrentielles et de dumping social, estime le syndicat.

Par ailleurs, le secteur des colis qui génèrent énormément d’emplois va faire les faire les frais de cette absence de prise de responsabilité du gouvernement, explique encore la CSC Transcom Postes.

Enfin, le service normal de distribution du courrier pourrait être perturbé suite à des actions des syndicats si les pourparlers avec le service postal belge ne donnent aucun résultat, conclut la DH.