Pourquoi les relations avec un ‘amour de jeunesse’ sont-elles aussi intenses?

La magie du retour de « l’ancien amour » vient-elle des retrouvailles tardives de deux personnes qui se correspondent bien, ou n’est-elle que le résultat d’une combinaison de nostalgie et de fantasmes pour recréer une romance?

Selon la Dr Nancy Kalish, de l’Université de Sacramento, Californie, les deux options sont valables. Beaucoup de personnes ne gagnent rien à ranimer de vieilles flammes qui se sont souvent éteintes pour une bonne raison. Mais ceux qui sont incapables d’oublier un ancien partenaire et le rencontrent à nouveau ont bien plus de chance d’avoir une relation riche et durable.

De 1993 à 1996, Kalish a étudié 1001 personnes ayant repris une ancienne relation – au moins 5 ans après la séparation. 72% étaient toujours ensemble à la fin de la période. Le facteur commun de ces relations était que la rupture avait été provoquée par des facteurs externes (comme l’influence des parents) et que les couples reformés avaient l’impression d’avoir pu corriger les choses.

Kalish a répété l’étude en 2004-2005, avec 1300 participants, et elle a obtenu des résultats très différents. Seuls 5% étaient encore avec leur « amour retrouvé » à la fin de l’étude, ce qui, selon elle, serait dû au nombre important de liaisons hors-mariage (62% étaient mariés, contre 30% en 93-96). Par contre, le taux de divorces au sein de ces couples retrouvés était de seulement 0,4%.

Nous avons tendance à nous souvenir plus facilement des bons moments d’une relation, plutôt que des mauvais, et en général, nous ne modifions pas nos critères de recherche d’un partenaire. Une personne qui était séduisante dans le passé peut donc le rester à nos yeux quelques années plus tard…