Pourquoi les gens bien font parfois de mauvaises choses : 25 raisons qui peuvent amener les gens à commettre des fraudes

Une série d’escrocs a fait la une de la presse mondiale en 2022, du voleur de cryptomonnaies Sam Bankman-Fried à l’aspirant politicien américain George Santos comme outsiders absolus. Pourtant, les fraudeurs ne sont généralement pas des criminels chevronnés, mais des personnes normales, dotées d’un sens moral et soumises à une forte pression financière. Le Dr Muel Kaptein, de la Rotterdam School of Management, a enquêté sur ce qui pousse les gens ordinaires à se tourner vers la fraude. Il a trouvé 52 raisons, dont les 25 plus importantes sont énumérées ci-dessous.

1. Vision tunnel

Lorsque les gens se concentrent à 100% sur un objectif particulier, ils peuvent devenir aveugles et sourds aux éventuelles préoccupations éthiques.

2. Euphémismes

Un comportement contraire à l’éthique semble moins répréhensible lorsqu’il est dissimulé sous des euphémismes tels que « créativité comptable » ou « irrégularités financières ».

3. Aliénation

Dans les grandes entreprises, les employés se sentent souvent traités comme des numéros ou des objets. Ces personnes deviennent plus enclines à voler ou à commettre des fraudes.

4. Auto-aliénation

Les personnes ayant un sens aigu de leur propre individualité commettent moins de fraudes. Les employés qui se considèrent comme des produits de leur environnement en sont davantage susceptibles.

5. La pression du temps

Les gens sont plus susceptibles d’adopter un comportement éthique lorsqu’ils ont le temps de réfléchir à leur décision.

6. Impunité

Les petits vols au boulot d’objets tels que les fournitures de bureau et le papier toilette sont souvent ignorés. Pour certaines personnes, cela entraine une surenchère.

7. Arrogance

La plupart des gens se considèrent comme plus intelligents et plus éthiques que la moyenne. S’ils ont le sentiment de ne pas obtenir ce qu’ils méritent, ils peuvent se tourner vers des actes criminels.

  • Lorsqu’on a demandé à George Santos, sur Fox News, d’expliquer sa fraude, il a répondu « qu’il n’y avait guère d’intérêt, car l’Américain moyen ne comprendrait pas ».

8. Consommation ostentatoire

Un environnement matérialiste où l’argent est la clé du succès. Le statut social rend les gens égoïstes et les incite à enfreindre les règles.

9. Suspicion

Les employés innocents qui sont soupçonnés de voler et qui sont traités de la sorte ont tendance à commencer à voler.

10. Résistance

Lorsque les règles sont perçues comme injustes ou excessives, les gens ont envie de commencer à les enfreindre délibérément.

11. Obéissance

Les ordres contraires à l’éthique donnés par des supérieurs sont souvent suivis par des personnes éthiques par sens du devoir et de l’obéissance.

12. Mégalomanie

Les personnes qui tiennent les postes de décision ont tendance à placer la barre éthique beaucoup plus haut pour les autres que pour elles-mêmes.

13. La théorie de la vitre brisée

Une entreprise mal gérée et qui semble être en désordre donne aux employés l’idée qu’ils peuvent enfreindre les règles sans être punis.

14. Flibustiers

Une culture de l’éthique et de la correction peut avoir l’effet paradoxal de faire croire à certains employés que les petites entorses à la vérité sont acceptables.

15. Camaraderie

Enfreindre les règles ensemble est une forme de camaraderie et de collégialité pour certains.

16. Esprit de compétition

Une situation où il y a clairement des gagnants et des perdants crée une culture où les gens sont prêts à aller vraiment très loin pour éviter de perdre.

17. Rationalisation

Nous avons tendance à justifier notre comportement auprès de nous-mêmes. De plus, avec le temps, nous devenons complètement convaincus de nos propres mensonges.

18. Mauvaises punitions

Lorsqu’une entreprise assortit d’amendes les comportements non éthiques, le processus décisionnel des employés change. La dimension morale disparaît et les gens commencent à soumettre les actes immoraux à des analyses coûts-avantages.

19. Manque de sommeil et faim

Les personnes affamées et fatiguées ont moins de maîtrise de soi et sont plus enclines à prendre une décision contraire à l’éthique dans un accès de faiblesse.

20. Cercle vicieux

Les grands fraudeurs commencent généralement petit. Il n’est pas rare qu’ils s’enferment dans un cercle vicieux qui aggrave rapidement leur comportement.

21. Pression du marché

En 2007, les gestionnaires du secteur financier ont été soumis à une pression intense pour prendre des risques élevés, bien que beaucoup avaient vu venir la tempête.

22. Compensation

Certaines personnes qui se sont comportées honnêtement et correctement pendant longtemps pensent que cela leur donne le droit de faire quelque chose de contraire à l’éthique à l’avenir.

23. Transparence

En général, la transparence conduit à plus d’éthique au travail, car elle augmente les chances de rester en poste. Toutefois, le fait de rendre public un conflit d’intérêts particulier ne signifie pas que les gens cesseront de tricher.

24. Mauvaise communication

Une entreprise qui communique une image en noir et blanc du bien et du mal laisse à ses employés la possibilité d’expérimenter dans les zones grises.

25. Conformisme

Parfois, les gens font des choses qu’ils n’auraient jamais faites autrement, juste pour s’intégrer au groupe.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20