Comment la faillite de FTX va changer l’avenir des cryptos

La faillite de FTX a été un véritable tremblement de terre dans le monde des cryptomonnaies. Pourtant, si l’on apprend bien des erreurs qui ont été faites, elle pourrait changer pour le mieux ce marché en développement.

Pourquoi est-ce important ?

L'effondrement de FTX, une bourse de cryptomonnaies évaluée à 32 milliards de dollars, a brisé la confiance des investisseurs et fait reculer l'adoption massive des jetons de "plusieurs années", selon ses défenseurs. Les acteurs du marché tentent de mesurer l'ampleur des dégâts que la faillite a causée et comment elle remodèlera le secteur dans les années à venir.

Le futur : Le drame de FTX pourrait radicalement remodeler le monde des cryptos dans les années à venir. Voici trois grandes façons dont le secteur pourrait changer, selon CNBC.

  • La réglementation du marché : L’effondrement de FTX devrait pousser les régulateurs des marchés à agir.
    • Le secteur de la crypto est encore largement non réglementé. Les investisseurs ne bénéficient donc pas des mêmes protections que s’ils plaçaient leurs fonds dans une banque ou dans des actions en bourse. Cela devrait changer. Les gouvernements des États-Unis, de l’Union européenne et du Royaume-Uni prennent des mesures pour assainir le marché.
    • Aujourd’hui, ce sont les marchés des cryptoactifs de l’UE qui sont les plus réglementés. Cette réglementation vise à réduire les risques pour les consommateurs qui achètent des cryptomonnaies en rendant les bourses responsables si elles perdent les actifs des investisseurs.
    • Mais cette nouvelle réglementation ne sera pas en place avant l’année prochaine. Selon M. Abbott, de Keystone Law, il est important que les régulateurs agissent rapidement, rapporte CNBC. « Les gens ont besoin de voir que des mesures sont prises pour réglementer le secteur. Et je pense que si nous sommes en mesure de proposer une certaine réglementation, nous renforcerons la confiance », a-t-elle déclaré. « S’il n’y a pas de réglementation, les investisseurs se retrouvent sans la protection dont ils ont besoin. »
    • Le danger, bien sûr, c’est la sur-réglementation. Pour un secteur dont le mantra initial est la décentralisation.
  • La consolidation des plateformes : Beaucoup de nouvelles entreprises et de nouveaux projets ont émergé dans les années qui ont suivi l’hiver cryptographique de 2018, dont FTX. Suite à cette faillite, il devrait y avoir maintenant moins d’entreprises et de jetons lâché sur le marché.
    • Après la faillite de FTX, des craintes ont été émises envers les plateformes d’échange de cryptomonnaies. Depuis le début de 2020, environ 900.000 bitcoins ont été extraits, selon les données de CryptoQuant.
    • Binance, la plus grande bourse mondiale de cryptomonnaies, est confrontée à des questions sur les réserves qu’elle détient pour garantir les fonds des clients. La société a vu des milliards de dollars de sorties de fonds au cours de la semaine dernière. Mais à l’heure actuelle, il n’y a aucune raison de penser que Binance est confrontée à un risque de faillite.
    • Les experts estiment que les bourses de cryptomonnaies continueront à jouer un rôle, mais que leur survie dépendra du sérieux avec lequel elles prennent en compte la gestion des risques, leur gestion et la réglementation.
  • L’innovation : Les partisans du Web 3.0 (une version d’internet basé sur la blockchain) s’attendent à ce que l’hiver cryptographique de 2022 ouvre la voie à des utilisations plus innovantes de la blockchain, contrairement aux utilisations spéculatives auxquelles la crypto est associée aujourd’hui.
    • Les NFT, ou jetons non fongibles, pourraient modifier les relations des utilisateurs avec les propriétés dans les jeux et les événements, par exemple. Il s’agit d’actifs numériques qui suivent la propriété d’articles virtuels uniques sur la blockchain.
    • « Les actifs numériques feront de plus en plus partie de nos vies, qu’il s’agisse d’un objet de collection, d’un billet, d’une valeur, d’une identité », a déclaré à CNBC Ian Rogers, directeur de l’expérience de la société de portefeuille cryptographique Ledger. « L’identité pourrait être une adhésion […] les gens utiliseront des NFT qu’ils possèdent pour avoir accès à un événement particulier ou quelque chose comme ça. »

La saga a fait reculer l’adoption des cryptoactifs « d’un ou deux ans »

Evgeny Gaevoy, fondateur et PDG du teneur de marché en cryptomonnaies Wintermute à CNBC.

Contexte : La plateforme d’échange de cryptomonnaies FTX devait être rachetée par le leader du domaine, Binance. Mais, suite à des révélations sur les finances de FTX, le rachat a été annulé.

  • FTX mettait en relation les acheteurs et les vendeurs de monnaies numériques comme le bitcoin ainsi que des produits dérivés. Cependant, la société a fait plus que cela, en puisant dans les comptes des clients pour effectuer des transactions risquées par l’intermédiaire de sa société sœur Alameda Research.
  • Sam Bankman-Fried, l’ancien patron de FTX qui a démissionné le 11 novembre, a été arrêté aux Bahamas la semaine dernière. Il a été accusé par le gouvernement américain de fraude électronique, de fraude en matière de valeurs mobilières et de blanchiment d’argent.
  • La semaine dernière, nous apprenions que les métadonnées des NFT hébergés sur FTX étaient corrompues et avaient donc perdu toute valeur.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20