Pourquoi le Premier ministre italien Giuseppe Conte démissionne et qu’espère-t-il en retour ?

Giuseppe Conte va présenter sa démission ce mardi – Isopix

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte va démissionner mardi. Il l’a annoncé lundi soir. La crise a été initiée par l’ancien Premier ministre Matteo Renzi, qui a retiré son parti de la coalition il y a deux semaines.

Les deux dernières semaines n’ont pas été agréables pour le gouvernement italien. Le 13 janvier, l’ancien Premier ministre Matteo Renzi a décidé de retirer son parti, Italia Viva, de la coalition, ce qui a fait perdre sa majorité au gouvernement. Renzi a estimé que Conte ne gérait pas correctement la crise et qu’il n’en faisait pas pas assez pour dépenser les 209 milliards d’euros que l’Italie a reçus de l’Europe.

Après ce retrait, Conte a tout fait pour trouver une nouvelle majorité, car de nouvelles élections auraient été peu réjouissantes. Selon les sondages d’opinion, elles auraient complètement anéanti le gouvernement actuel et ouvert la voie aux partis de droite Forza Italia – de l’ancien premier ministre Silvio Berlusconi – et Lega – de Matteo Salvini, l’actuel vice-premier ministre.

Vote de confiance

Cette majorité n’a pas été trouvée et Conte a remporté un vote de confiance de toute justesse au Sénat la semaine dernière. Sa seule option semblait être de démissionner et d’espérer que le président Sergio Mattarella lui donnera un mandat pour mettre en place un nouveau gouvernement. ‘Bien que rien ne dit qu’il y parvienne’, estiment les observateurs.

Cette crise politique est très gênante car la pandémie de coronavirus continue de frapper durement l’Italie. Elle a été le premier pays européen à être touché par le virus et elle ne s’en est pas encore complètement remise. Il y a encore 12 000.nouveaux cas signalés chaque jour. Au total, 2,5 millions de personnes ont déjà été contaminées et 85.000 Italiens sont morts du Covid-10.

Conte présentera sa démission lors d’un conseil des ministres à 9 heures mardi matin.