Aucune nouvelle contamination en Corée du Sud, une première depuis le début de l’épidémie

Zuid-Korea is vanaf dag één massaal beginnen testen op het coronavirus. – EPA

Ce n’était plus arrivé depuis le 15 février: les autorités sud-coréennes n’ont comptabilisé aucune nouvelle infection en 24 heures.

Louée pour sa politique de tests massive, la Corée du Sud a enregistré 11.000 contaminations pour seulement 247 décès. Une prouesse pour un pays de 50 millions d’habitants si proche de la Chine, foyer de l’épidémie.

Craignant une deuxième vague, les autorités ont néanmoins décidé de laisser les écoles ou encore les musées fermés. Mais il n’y a pas de confinement stricto sensu, les habitants sont juste invités à rester chez eux en cas de symptômes et à maintenir une distance de sécurité de deux mètres.

En tout, 620.000 Sud-Coréens ont déjà été testés. Le système des soins de santé a tenu le choc. La préparation des autorités, le civisme des habitants et le tracing en temps réel (polémique) ont fait le reste.

Avec le résultat que l’on connait aujourd’hui, rapporte RFI: pas une seule nouvelle contamination locale en 24 heures.