Pour Elon Musk, il n’y a pas assez de gens sur Terre: « La civilisation va s’effondrer »

De nombreux experts pointent du doigt la surpopulation comme l’un des plus grands problèmes pour l’avenir de la planète, dans la mesure où celle-ci ne dispose pas de suffisamment de ressources pour subvenir aux besoins de chacun. Elon Musk pense exactement l’inverse.

Ce n’est pas le projet le plus connu de Tesla. Du moins, pas encore. La société d’Elon Musk travaille actuellement sur un robot humanoïde. Nommé Tesla Bot, il doit être doté de la même technologie d’intelligence artificielle que celle utilisée pour les voitures de Tesla.

Surtout, le Tesla Bot est destiné à devenir capable d’effectuer des tâches répétitives. Pour ce faire, il devrait être en mesure de soulever des charges pesant jusqu’à 68 kg et de se déplacer jusqu’à 8 km/h.

A l’occasion du sommet annuel des CEO du Wall Street Journal, le patron de Tesla a été invité à s’exprimer sur la façon dont « son » robot pourrait être utilisé pour résoudre certains problèmes de main-d’œuvre à l’avenir. Il a saisi l’occasion pour faire savoir son opinion au sujet de la population mondiale: elle va à contre-courant de ce qu’on a tendance à entendre.

« Notez mes mots »

Elon Musk a déclaré qu’il n’y a, selon lui, « pas assez de gens » sur Terre. « Je pense que l’un des plus grands risques pour la civilisation est le faible taux de natalité et le déclin rapide de la natalité », a-t-il alerté.

« Et pourtant, tant de gens, y compris des gens intelligents, pensent qu’il y a trop de gens dans le monde et que la population augmente de façon incontrôlée. C’est tout à fait le contraire. S’il vous plaît, regardez les chiffres – si les gens n’ont pas plus d’enfants, la civilisation va s’effondrer, notez mes mots », a-t-il ajouté.

Selon la Banque mondiale, le taux de natalité mondial n’a cessé de baisser depuis 1960. Dans le même temps, la population mondiale est passée d’environ 3 milliards à 7,8 milliards aujourd’hui.

On remarquera que, sur le plan personnel, Elon Musk est raccord avec ses propos: il est père de six enfants.

L’immortalité n’est pas une solution

Bon nombre de puissants milliardaires, tels que Jeff Bezos ou Larry Page, croient dur comme fer en des technologies permettant de fortement prolonger la durée de vie des humains. Voire, qui sait, à les rendre immortels. Mais Elon Musk n’y croit pas. Ou, du moins, il ne considère pas cela comme une solution à la possible chute de la population mondiale. Car cela mènerait à une stagnation des esprits.

« Je pense qu’il est important pour nous de mourir parce que la plupart du temps, les gens ne changent pas d’avis, ils meurent simplement. S’ils vivent éternellement, alors nous pourrions devenir une société très ossifiée où les nouvelles idées ne peuvent pas réussir », a-t-il avancé.

Au sujet du vieillissement de la population, le patron de Tesla a récemment dit sur Twitter être en faveur de l’introduction d’une interdiction pour toute personne âgée de 70 ans et plus de se présenter comme candidat à une élection politique. Il a quelque peu étayé ses propos lors de l’événement organisé par le Wall Street Journal.

« Je ne me moque pas du vieillissement. Je dis simplement que si nous avons des gens à des postes très importants qui doivent prendre des décisions cruciales pour la sécurité du pays, alors ils doivent avoir une présence d’esprit et une capacité cognitive suffisantes pour bien prendre ces décisions – parce que le pays entier dépend d’eux », a-t-il expliqué.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20