Comment la Pologne est devenue le nouveau pilier de la défense de l’Europe

La défense de l’OTAN en Europe centrale a longtemps reposé sur l’Allemagne. Mais si Berlin reste une base logistique et industrielle capitale, c’est plutôt Varsovie qui a repris l’épée et le rôle de champion dans l’Alliance atlantique. L’armée polonaise est nombreuse, très bien équipée et réactive aux crises. En outre, le pays est politiquement beaucoup moins tenté par le compromis vis-à-vis de Moscou.

Pourquoi est-ce important ?

La Pologne et la Russie partagent une histoire des plus tourmentées. C'est aussi le cas d'une large partie de l'Europe centrale et orientale, où l'empire des tsars puis des soviets a toujours été perçu comme un danger. Mais à l'inverse des pays baltes par exemple, la Pologne n'a eu de cesse de se donner les moyens de se protéger, devenant, de facto, un pilier de plus en plus solide de l'OTAN à l'est.

Dans l'actualité : la semaine dernière, la Pologne s'est crue sous attaque quand un missile s'est écrasé près de sa frontière orientale, tuant deux personnes ; de quoi réveiller le spectre d'une activation de l'article 5 de l'OTAN, qui stipule qu'une attaque contre un membre de l'Alliance est une attaque contre toute l'Alliance. Mais Varsovie a gardé la tête froide, jusqu'à ce qu'il s'avère qu'il s'agissait là d'un tragique accident causé par un missile sol-air ukrainien tiré p

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20