Plus de panneaux solaires cette année : la crise énergétique impose une adaptation massive

Ces dernières semaines, les ménages ont cherché de plus en plus à limiter les coûts pour garder la tête hors de l’eau en ces temps d’inflation galopante et d’explosion des prix de l’énergie. Ce faisant, la demande de panneaux solaires n’a jamais été aussi forte. Et ce, bien que l’industrie ait augmenté ses prix de 30 à 35 % cette année en raison de la hausse des prix des matières premières.

Ceux qui veulent installer des panneaux solaires ne doivent pas attendre trop longtemps. L’intérêt pour les panneaux solaires a récemment atteint des sommets. De nombreuses entreprises ont été contraintes d’introduire un gel de la clientèle. Vous ne pouvez commander nulle part des panneaux qui produiront de l’énergie cette année. « C’est agaçant, mais nous voulons être clairs. Notre planning est déjà rempli jusqu’à l’été prochain », a déclaré un installateur de panneaux solaires à De Morgen.

L’offre et la demande

L’explosion des prix de l’énergie entraîne une augmentation exponentielle de la demande de panneaux solaires. Eco Technics à Brecht a ressenti la pression depuis un certain temps et a décidé d’introduire un arrêt pour la première fois en 17 ans d’existence. « 70 à 80 demandes de devis par jour, nous ne pouvons plus traiter cela de manière qualitative », explique au journal le directeur commercial Wim Eelen. « Un devis correct nécessite du temps et des personnes, et nous en manquons », fait-il écho. L’arrêt d’urgence est une mesure qui devait être prise tôt ou tard. « Nous avons constaté que les demandes ont été multipliées par dix depuis la mi-août par rapport au début de l’année, et l’intérêt était également plus élevé à cette époque », indique M. Eelen. « Nous regrettons de ne pas pouvoir aider davantage les gens. Cela va à l’encontre de notre esprit d’entreprise. Nous ne ferons encore des exceptions que pour les cas industriels, les clients existants et les habitants de notre commune », ajoute-t-il. « Seulement si l’hiver ne s’avère pas trop rude, il pourrait y avoir un peu de mou. »

Longue file d’attente

Vous ne pouvez commander nulle part des panneaux qui produiront de l’énergie cette année. Les ordres du jour sont pleins à craquer partout, et il n’y a pas encore grand-chose qui puisse changer cela. L’embauche de personnel supplémentaire ne semble pas être une option : « On pourrait dire qu’il faut embaucher des équipes supplémentaires, mais deux mains et un fourgon ne suffisent pas », explique le directeur commercial d’Eco Technics.

« Les nouvelles personnes doivent être formées. En outre, l’industrie est contrariée par une pénurie de convertisseurs de qualité. En raison de la pénurie générale de puces, nous devons attendre quatre à six mois pour les obtenir. Pour certains types, le délai de livraison n’est même pas connu. »

Premium dans l’eau

Selon Sam De Vetter, vendeur chez Belivert, les gens se plaignent beaucoup. En effet, vous pouvez encore bénéficier d’une subvention de 1.500 euros. L’année prochaine, ce montant sera réduit de moitié. C’est compréhensible, mais ce n’est pas une catastrophe selon De Vetter :  » Avec les prix de l’énergie qui sont insupportablement élevés, cela ne fait pas une grande différence dans le temps de retour sur investissement. « 

Méfiez-vous des escroqueries

M. De Vetter met également en garde contre les entreprises qui promettent d’installer des panneaux solaires avant la fin de 2022. « On voit apparaître des joueurs qui veulent encaisser le plus possible à court terme. Ils insèrent des clauses pénales promettant de vous rembourser la prime manquante si l’installation n’est pas installée et inspectée avant le 31 décembre 2022. Seul un multiple de ce montant est ajouté au prix. Vous payez donc jusqu’à 2.500 euros pour une installation. »

Selon un installateur de Belivert, les fausses publicités et les promesses se multiplient, notamment sur Internet. « J’ai vu passer des offres qui sont de 40 à 50 % supérieures au prix du marché. Ils demandent plus de 2 euros, alors que le pic du kilowatt est actuellement autour de 1,30 euro », dit-il. Il est donc recommandé de vérifier ce qu’un installateur a déjà réalisé dans le passé et s’il a reçu de bonnes critiques.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20