Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Plan de relance économique: Angela Merkel se dit ‘optimiste’

Logo Business AM
Économie

09/07/2020 | Wouter Verschelden | 3 min de lecture

Angela Merkel - EPA

Ce mercredi, Angela Merkel rencontrait les hauts responsables de l’UE pour présenter sa feuille de route au cours des six prochains mois. La chancelière allemande a également abordé le plan de relance économique européen, vis-à-vis duquel elle s’est montrée plutôt optimiste. 

‘Un accord sur un plan de relance économique massif doit être conclu rapidement’, a déclaré Angela Merkel, la chancelière allemande, hier au Parlement européen. Il faut dire que de nombreux dirigeants des États membres avaient poussé un soupir de soulagement, quand Angela Mekrel s’est vu confier la présidence de l’UE, (qui change de pays tous les six mois), alors qu’elle est à la tête d’un pays avec l’un des économies les plus robustes.

Pour marquer le début de cette présidence, Angela Merkel s’est rendu au Parlement européen. C’est la première fois que la chancelière se déplace en Belgique depuis le début de l’épidémie. Dans son discours,  elle a abordé le plan de relance économique que l’Europe avait préparé mais qui n’a pas encore reçu l’approbation de tous les États membres. Ont été discutés : 

  • La répartition des sommes allouées à chaque État membre, ainsi que les différentes modalités, toujours en cours de discussion. Sur les 750 milliards d’euros proposés par la Commission, 500 milliards d’euros seraient en effet redistribués en subventions, les 250 milliards d’euros restant prenant la forme de prêts aux États membres.
  • La zone euro accuse une contraction du PIB de 8,7 % pour 2020. C’est ‘le plus grand challenge que l’UE ait jamais connu dans son histoire’, a déclaré Merkel, en évoquant la crise sanitaire. ‘L’Europe sortira plus forte de cette crise si nous pouvons renforcer la cohésion et la solidarité entre nous’, a ajouté la chancelière allemande.
  • Les différentes modalités concernant la validation du paquet de 750 milliards d’euros proposés par la Commission, et le budget pluriannuel de 1.100 milliard d’euros (vis-à-vis duquel le président du Conseil européen, Charles Michel,  souhaiterait trouver un compromis). Le Parlement européen s’est montré réticent à réduire à nouveau ce budget, comme le souhaitent certains États membres.

Enfin, Angela Merkel a également mentionné le Brexit et mis les États membres en garde: ‘Nous devons nous parer à l’éventualité de parvenir à un point de non-accord », a-t-elle déclaré.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks