Pic ou plateau? ‘Les prochains jours nous apporteront la réponse’

Isopix

La baisse du nombre d’hospitalisations et le ralentissement de la propagation du virus se confirment. Il est toutefois encore trop tôt pour savoir si la Belgique est arrivée à une situation de pic ou de plateau.

Les chiffres

  • 487 personnes ont été admises à l’hôpital en 24 heures, 524 ont pu en sortir dans le même laps de temps. Ce qui porte le total à 5.688. ‘C’est la première fois que nous voyons le nombre de patients diminuer dans les hôpitaux’, précise Emmanuel André de Sciensano. 1.276 personnes sont en soins intensifs, dont 1.008 sous respirateur artificiel.

  • 205 décès ont été recensés pour la journée de mardi ce qui porte le total à 2.240 morts.
  • Tests en laboratoire: c’est la polémique du moment. 10.000 tests quotidiens sont promis depuis un certain temps. Or ce mardi, à peine 3.856 tests ont été effectués, 1.209 personnes ont été testées positives. Cette sous-exploitation s’explique toutefois par des critères trop restreints et des laboratoires qui ont parfois du mal à suivre.

Analyses

Pour le chercheur de l’ULg Nicolas Vandewalle, il est trop tôt pour déterminer si la Belgique est arrivée à un pic. Même son de cloche du côté d’Emmanuel André.

Le pic est une situation de propagation maximale du virus avant une baisse conséquente de jour en jour. La situation du plateau est celle que connait l’Italie. C’est-à-dire que le nombre de cas quotidiens reste important, comme le nombre de décès, mais que ce nombre n’augmente plus de façon exponentielle.

L’excellente nouvelle nous vient une nouvelle fois de la disponibilité des lits en soins intensifs. Alors que la saturation était de l’ordre de ‘quelques jours’ la semaine dernière encore, on est maintenant à ‘1 mois’ sur une basse de croissance de 1% comme ces 3 derniers jours. Du moins si les mesures de confinement sont respectées comme elles le sont actuellement.

Revoir la conférence de presse