Le pic de l’inflation semble atteint, ça sera le « nirvana » sur le marché boursier selon Jim Cramer

L’inflation montre de premiers signes de ralentissement. Après l’annonce du chiffre pour juillet aux États-Unis, les bourses ont clôturé dans le vert. Pour Jim Cramer, l’inflation est maintenant définitivement à la baisse et le marché boursier a de beaux jours devant lui.

8,5%, c’est le taux d’inflation aux États-Unis pour le mois de juillet. Il s’agit d’une baisse par rapport aux 9,1% du mois de juin, et pour d’aucuns l’inflation aurait dépassé un pic, et se trouve désormais sur une pente descendante.

Le marché boursier s’attendait d’ailleurs majoritairement à une baisse de l’inflation pour juillet. Le contraire aurait sans doute pu provoquer un certain mouvement de panique, car le marché s’attend à ce que la Réserve fédérale (Fed) commence à réduire la voilure sur les hausses des taux d’intérêt. Or, une inflation plus importante serait une raison pour la Fed de continuer sur sa lancée.

Mais comme un pic semble être dépassé, « de manière indéniable », c’est le « nirvana » à Wall Street, analyse Jim Cramer, présentateur d’une émission sur l’investissement sur CNBC. « Un pic d’inflation est le nirvana pour les actions, en particulier pour les actions défavorisées, comme les valeurs technologiques à croissance rapide, les valeurs financières ou les valeurs liées à la consommation discrétionnaire », explique-t-il.

Malgré la récession

Une des raisons pour laquelle l’inflation se tasse est que la demande globale chute, ce qui est un signe de ralentissement de l’économie. Se dirige-t-on vers la récession ou non ? Cette question alimente souvent les débats des analystes à Wall Street. Mais pour Cramer, la baisse de l’inflation pourrait aider à faire monter les actions, même durant une période de ralentissement.

« Certaines entreprises vont absolument souffrir de la récession à venir, mais d’autres verront leurs actions s’envoler parce qu’elles valent plus dans un environnement où l’inflation est enfin peut-être maîtrisée », analyse-t-il.

Rallye de marché baissier ou véritable reprise?

Après l’annonce de ce mercredi d’une hausse moins forte de l’inflation que le mois précédent, les indices boursiers sont partis à la hausse. Le Nasdaq a gagné 2,85% sur la journée et le S&P 500 2,13%. Depuis la mi-juin, les deux indices, qui reprennent la moyenne des plus importantes entreprises cotées aux bourses américaines, sont en hausse, après environ six mois de baisse constante. Mais elles n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la chute.

Une question qui divise les investisseurs est s’il s’agit d’une reprise à long terme ou d’un rallye de marché baissier qui devrait s’essouffler à court terme. Pour ceux qui s’inscrivent dans la deuxième catégorie, l’inflation entre également en compte. Pour les analystes de BlackRock par exemple, il faut s’attendre à une inflation qui restera élevée sur le long terme, car la seule solution pour la faire baisser serait de pousser l’économie dans une récession profonde, ce que les banques centrales voudraient éviter. Avant la publication de ces chiffres sur l’inflation, différents responsables de la Fed prédisaient déjà qu’ils ne pensaient pas voir celle-ci baisser beaucoup de sitôt.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20